publicité

Le Terevau Nui à l'abordage de l'Aremiti Ferry

La concurrence fait rage entre les deux transporteurs vers l'île soeur. Face à Aremiti, un an après la mise en service du Terevau, le gérant de la SNGV qui l'exploite annonce lancer au 2ème semestre 2014 le "Terevau Nui", un ferry monocoque capable de transporter 700 passagers et 120 véhicules.

© P.1ère
© P.1ère
  • Par Pierre-Emmanuel Garot
  • Publié le , mis à jour le

Ce nouveau ferry monocoque a déjà sa licence d'exploitation. Construit en Espagne, et défiscalisé, il devrait tout de même coûter 3,4 Milliards de FCP à son armateur. Le Terevau Nui se positionne déjà face à Eugène DEGAGE et son nouvel Aremiti ferry, lui aussi prévu pour sillonner le chenal l'an prochain. Par comparaison le dernier fleuron de l'armateur historique pourra embarquer 1000 passagers, contre 700 donc, pour le Terevau.

La guerre des Ferry se poursuit car le Terevau semble avoir grignoté des parts de marché conséquentes à l'Aremiti après un an d'exploitation. Manfred Fa Shin Chong, le co-gérant de la SNGV, se refuse à donner des chiffres précis mais il affirme "qu'au delà de 28% de taux d'occupation, le Terevau devient rentable. Et nous sommes au dessus".

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play