polynésie
info locale

Flosse "satisfait" après la clôture du 44ème forum de Majuro

océan pacifique
Gaston Flosse Majuro
©Présidence de la Polynésie française
Dans un communiqué, la Présidence se dit "satisfaite" après publication du communiqué final dans lequel plus aucune référence n'est faite à la position initiale prise par le forum invitant "la France et la Polynésie à poursuivre leur dialogue (...) en vue d'un référendum d'autodétermination"
Le 44e Forum du Pacifique s’est achevé à Majuro aux îles Marshall. La délégation est repartie ce jeudi soir à bord de l’avion gouvernemental néo zélandais. Le président Gaston Flosse s’est déclaré satisfait de sa présence au Forum, même si la Polynésie française n’est pas mentionnée dans les conclusions du communiqué final du Forum. La Polynésie française comme la Nouvelle Calédonie ne sont aujourd’hui que membres associés. Les rencontres ont été riches et nombreuses et le principal acquis de celles-ci réside dans le fait que le Forum a abandonné sa position initiale qui était d’inviter la France et la Polynésie française à poursuivre le dialogue afin de trouver la voie d’un accord en vue d’un référendum d’autodétermination dans le cadre de la réinscription de la Polynésie française sur la liste des Pays à décoloniser. Plus aucune référence n’est faite à cette réinscription. Ce retrait constitue un point majeur pour le Président de la Polynésie française. Il ressort de ses échanges avec les chefs d’Etat et de Gouvernement de la région Pacifique que ceux-ci ont pris acte de la position de la Polynésie française et du choix clairement exprimé par les Polynésiens dans les urnes en mai dernier.
 
Plusieurs responsables du Pacifique ont fait état de l’engagement de la Polynésie française lors des cyclones qui ont ravagés Niue et Tonga, ou encore Fidji. Ils ont rappelés qu’ils n’ont pas oublié cet élan de solidarité de la Polynésie française qui a été le premier Pays du Pacifique à exprimer un soutien rapide et concret aux populations sinistrées à cette époque. Si la création d’un fonds en faveur des populations victimes de la montée des eaux n’a pas été retenue, alors même que la proposition du Président Gaston Flosse s’inscrit dans le sillage des préoccupations exprimées à Majuro par les dirigeants du Pacifique, c’est parce que ces derniers souhaitent un engagement de la communauté internationale, et notamment des grands pays industrialisés auprès desquels le Forum entend tirer la sonnette d’alarme.
 
Le Premier ministre Henry Puna invité en Polynésie française
 
Le Président Gaston Flosse a aussi rencontré la délégation des Cook conduite par le Premier ministre Henry Puna. Un petit déjeuner de travail dans une ambiance amicale, pour aborder les grands dossiers qui intéressent les deux pays.
Parmi ceux-ci trois principaux dossiers : d’une part, le projet de câble sous-marin cher au Premier ministre des Cook déjà évoqué à Auckland lors du PLG ; d’autre part, le souhait d’interdire la zone internationale très poissonneuse située entre les deux ZEE de la Polynésie française et des îles Cook aux armements étrangers qui viennent y pêcher ; enfin, la volonté de développer le tourisme et d’utiliser les deux aéroports de Tahiti et de Rarotonga pour créer un hub mettant en connexion les lignes aériennes complémentaires qui desservent nos pays respectifs. Les îles Cook accueillent aujourd’hui 120.000 touristes pour un pays de 25.000 habitants. Le Ministre des affaires étrangères de Nouvelle Zélande que le Président a rencontré s’est déclaré favorable à travailler à ce développement touristique à destination de la Polynésie française.
 
De manière générale les deux hommes ont convenus de renforcer les liens entre nos deux Pays. A cet effet le Président Gaston Flosse a invité le Premier ministre des Cook à venir en visite officielle en Polynésie française.

(Communiqué de la Présidence)

flosse 2
©D.R.

 
Publicité