Les premières greffes en Polynésie auront lieu le 7 octobre.

santé
greffe renale
©blog.rein-echos.info
3 donneurs et 3 receveurs sont prêts... Le 7 octobre, le centre hospitalier réalisera les premières greffes rénales de Polynésie Française.
Jusqu’à maintenant, le centre hospitalier détenait l’infrastructure et les compétences pour ce type de transplantations, mais le cadre législatif et réglementaire n’existait pas. Depuis le 5 juillet dernier, c’est chose faite. L’Assemblée a adopté une loi de pays et un projet de délibération relatifs au don d’organes. Le conseil des ministres a pris l’arrêté d’application. Les premières greffes sont donc pour bientôt.
 
Les précisions de la ministre de la Santé, Béatrice Chansin, au micro de Marie-Christine Depaepe :

beatrice chansin greffe renale


Une personne sous dyalise coûte 10 millions de francs par an à la collectivité. Une greffe coûte la même somme. Près de 360 patients sont en dialyse en Polynésie ou à l’hôpital ou à l’Apurad. Près d’une soixantaine est suivie post-greffe et une dizaine est en métropole dans l’attente d’un rein.

Kailua Monnot a reçu un greffon en 2000, à Bordeaux. Elle a attendu presque 3 ans. Ecoutez son témoignage au micro de Maruki Dury :

Temoignage greffe

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live