Lôtissement Oviri, rue Gauguin: la mosquée fait de la résistance

religion
mosquée
Le lôtissement Oviri à Mahina où devait s'implanter la mosquée ©P.1ère
La mosquée de tahiti, rebaptisée "Centre Islamique de Tahiti" a bien failli s'installer au coeur d'un quartier résidentiel de Mahina, au grand dam de ses habitants. L'Imam El Bakani a finalement déposé de nouveaux statuts afin de réouvrir, cette fois en toute sécurité, son lieu de culte rue gauguin.
Au début du mois de novembre, quelques riverains du lôtissement Oviri, à Mahina, apprennent par le bouche à oreille que le statut de "Centre Islamique de Tahiti" a été déposé à la DRCL, avec une nouvelle adresse pour son siège... à deux pas de chez eux. Ces habitants brandissent alors le cahier des charges du lôtissement qui y interdit tout lieu de culte.
Dans leur ligne de mire: le propriétaire d'une maison individuelle qui voulait louer ou vendre son bien à l'Imam Hicham El Bakani. Propriétaire qui n'est autre que.. le secrétaire de la toute nouvelle association "C.I.T."

Après 15 jours de bataille juridique, les riverains de Mahina apprennent que finalement le siège social ne sera plus à Mahina mais rue Gauguin, son adresse d'origine. C'est un communiqué du Haut Commissariat qui officialise cette implantation.
Dans les statuts du C.I.T. il est précisé que, outre l'ouverture d'une salle de prière, il est prévu "d'accueillir et de renseigner les personnes intéressées par la religion musulmane" et "d'organiser des cours de langue arabe et de théologie musulmane".

La mosquée avait ouvert brièvement le 15 Octobre dernier dans des locaux de bureaux, et fermée pour "raisons de sécurité" par la mairie de Papeete 24 H plus tard seulement.