polynésie
info locale

Le "shark riding", une pratique à risques qui fait le buzz sur le net

sport
chevaucher un requin
©capture d'ecran
Le requin est décidément l'objet de tous les fantasmes et de tous les excès. Dans ces vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux, on voit des nageurs attraper un requin et se coller à lui...

Le shark riding, de plus en plus à la mode


Mise en ligne sur Youtube la semaine dernière, cette vidéo a été tournée à Bora Bora, quelques jours auparavant. On aperçoit d'abord des nageurs munis de masques et de palmes qui se trouvent à la verticale de plusieurs requins citron. Cela n'a jusque là rien d'exceptionnel puisque plusieurs centres de plongée proposent de nager ainsi avec les requins.  

Mais là ou la scène devient incroyable, c'est lorsque l'un des nageurs plongent pour s'accrocher sous le ventre d'un des requins. Il reste collé au squale pendant plusieurs secondes avant de s'en détacher, sans dommage.

Regardez ces différentes vidéos :


Le shark riding, un délire narcissique ?


Cette pratique s'appelle le "shark riding", c'est, parait-il, la dernière mode, selon un site spécialisé dans les attaques de requins... Néanmoins, ce mode d'approche des requins ne fait pas l'unanimité chez les spécialistes des requins, qui dénoncent "l'inconscience des plongeurs et la diffusion d'une pratique qui n'est jamais sans risques".  David Diley, plongeur et réalisateur de films documentaires sur les requins, dénonce sur son blog une "course à l'audience et à la cool attitude". Selon lui, c'est juste une manière "paresseuse d'attirer l'attention sur soi (...) Ces plongeurs ont beau aimer les requins, l'inverse ne sera jamais vrai, explique-t-il. De plus, ces vidéos dépeignent une fausse image du squale. Une fois de plus, on assiste à une "dauphinisation" d'un animal sauvage en le célébrant pour ce qu'il n'est pas (...) Le pire, c'est que si jamais il attaque ce sera, encore une fois, de sa faute". 
Publicité