polynésie
info locale

Prothèses PIP : les victimes polynésiennes entendues

santé
Procès PIP Jean-Claude Mas
Jean-Claude Mas, fondateur des prothèses PIP, condamné à 4 ans de prison ferme ©France 3
Des experts médicaux viendront de l’Hexagone pour interroger les victimes des prothèses PIP en Polynésie.
Lors de son procès pour tromperie aggravée et escroquerie, le fondateur de la société PIP, Jean-Claude Mas a été condamné à 4 ans de prison. Il a fait appel de cette condamnation et doit encore répondre devant la justice de blessures involontaires.
Les prothèses mammaires PIP défectueuses ont été implantées à plusieurs dizaines de milliers de femmes dans le monde dont des polynésiennes. Elles seraient plus de 900 sur le territoire.
Ces prothèses PIP contenaient du gel industriel nocif et certaines se sont rompues.
 
Jessica Philippon, la présidente de l’association des victimes des prothèses PIP de Polynésie Française se réjouit de l’arrivée de ces experts médicaux. Ecoutez ses explications au micro de Gilles Tautu.
 
 
 
 

Itw Jessica Philipon

 

Publicité