polynésie
info locale

Le Chikungunya aux portes de la Polynésie

santé
Chikungunya en Caledonie
©Caledonie 1ere
Déjà présent aux Iles Tonga, le virus vient d’arriver en Nouvelle-Calédonie. Plusieurs épidémies sévissent actuellement dans le Pacifique.
Les autorités sanitaires de  Nouvelle-Calédonie viennet d’annoncer l’existence d’un cas importé de Chikungunya en provenance des des Iles Tonga. Il faut savoir que plusieurs épidémies sévissent actuellement dans le Pacifique, notamment à Tonga, en Papouasie Nouvelle-Guinée ou encore dans les Etats fédérés de Micronésie.
C'est la troisième épidémie que connaît la Nouvelle-Calédonie, déjà frappée par le Chikungunya en 2011 puis en 2013 , en provenance, à l'époque, d'Indonésie. L’épidémie touche aussi massivement les Antilles et la Guyane. En Martinique, 13500 cas ont été recensés depuis décembre 2013. Les autorités craignent que l’épidémie ait des répercussions sur le tourisme.
 

Maladie de l'homme courbé


Transmis d'homme à homme par le moustique tigre (uniquement les femelles car le mâle ne pique pas), le virus chikungunya est aussi appelé la maladie de l'homme courbé en raison des symptômes liés aux douleurs musculaires et articulaires. Après un délai d'incubation de 2 à 10 jours, explique l'Inserm sur son site, la personne infectée est atteinte de polyarthrite aiguë touchant les poignets, les chevilles et les genoux principalement.
Maux de tête, douleurs musculaires et éruption cutanée sur le tronc et les membres sont aussi des symptômes courants. Si la maladie se soigne relativement bien, elle peut être fatale aux personnes les plus fébriles, notamment les jeunes enfants et les personnes âgées. Pour s'en prémunir, des gestes simples : vêtements longs, répulsifs cutanés, insecticides sur les vêtements, moustiquaire, épandages d’insecticides et élimination des gîtes larvaires potentiels, précise l'Institut de recherche médicale.

Voyez ce reportage de Caledonie 1ère:

 

Publicité