Une canadienne porte plainte contre un ado qu'elle a tué

décès
canada accident velo proces
Brandon Majewski, un adolescent de 17 ans, est mort fauché par une voiture. Sa conductrice a décidé de déposer une plainte contre lui... ©Francetvinfo
Une Canadienne a décidé de poursuivre un adolescent qu'elle avait tué pour "traumatisme". Cette histoire, relatée dans le cadre d'un reportage "Une mort sur la conscience" diffusé dans l'émission Envoyé spécial le jeudi 13 novembre, a suscité énormément de réactions sur Twitter.
Regardez l'extrait du reportage "Un mort sur la conscience"
##fr3r_https_disabled##
Retrouvez l'intégralité du reportage ici

Le 28 octobre 2012, Brandon Majewski, un adolescent de 17 ans, rentre de soirée à vélo avec deux amis, à Innisfil, dans l'Ontario (Canada). Une voiture en excès de vitesse renverse le jeune homme qui succombera à ses blessures dans la nuit. Les deux autres ados sont blessés, l’un souffre d’une fracture du bassin et le dernier s’en tire avec quelques égratignures.

Quelques heures après l’accident, la police sonne à la porte des Majewski et leur annonce le décès de leur fils. Malgré leur chagrin, les parents de Brandon décident de ne pas porter plainte contre la conductrice.

La conductrice demande 1,3 million de dollars aux parents 


L'affaire est alors classée. Jusqu’au mois d’avril dernier où la famille reçoit un appel de leur avocat. Ce dernier leur apprend que Sharlene Simon, la conductrice du véhicule en cause dans l'accident poursuit le jeune homme décédé, ses deux amis, et les parents du défunt en justice.
Sharlène Simon, 42 ans et mère de trois enfants, réclame 1,3 million de dollars pour le traumatisme émotionnel subi. Dans sa plainte, elle affirme souffrir "de maux de tête, de dépression, d’irritabilité et d’angoisse" depuis l’accident. En outre, alors qu’elle reconnaît avoir dépassé la limite de vitesse autorisée, elle rejette la faute sur les trois adolescents et leur reproche d’avoir "roulé de nuit, sans lumière ni casque" et d’être "des cyclistes incompétents".

"Tout au long de ma carrière d’avocat, je n’ai jamais vu quelqu’un poursuivre l’enfant qu’il a tué en justice" a déclaré Brian Cameron,avocat de la famille, dans un entretien accordé au Toronto Sun, le journal local. Venetta Majewski, la mère de Brandon, est sous le choc "Elle a tué mon enfant et maintenant elle veut en profiter ? Elle dit qu'elle souffre ? Dites-lui de regarder dans ma tête et elle verra de la souffrance, elle verra des cauchemars." confie-t-elle au Sun. Quelques mois après cet accident, Venetta Majewski perdait également son deuxième fils qui, dévasté par la mort de son frère, est décédé des suites d'une overdose.

Depuis, la famille de la victime a décidé de contre-attaquer en déposant plainte contre celle qui a tué leur enfant.

Cet extrait du reportage a suscité de nombreuses réactions sur Twitter : 






 







Retrouvez l'intégralité du reportage ici