polynésie
info locale

Le jiu-jitsu brésilien fait fureur sur le fenua

archives d'outre-mer
Jiu Jittsu
©Polynésie 1ère
Depuis l'arrivée de cet art martial brésilien sur le territoire, une dizaine de clubs se sont ouverts sur le fenua. Rencontre avec les apprentis de Mana'o Jiu Jitsu, l'un des derniers nés. 
Le jiu-jitsu est un art martial brésilien qui a prit de l’ampleur en Polynésie française. En quelques années seulement, près d’une dizaine de clubs ont été répertoriés sur le territoire.
Il y a les grands clubs comme celui de la Tahitian Top Team, mais il y a aussi de plus petites structures comme celle de Heimana Guyon. Ce dernier a fondé son club, le Mana'o Jiu Jitsu, il y a deux ans. Même si les apprentis ne sont pas nombreux, cela ne les empêche pas de récolter les titres et les médailles.

Patu Mamatui, tatoueur de renom et boxeur de haut niveau, est l'un des nouveaux venus au club. Le jeune homme ne semble pas regretter son choix et confie apprécier de plus en plus ce sport brésilien.


C’est au sein du club « Mana’o Jiu jitsu » que Patu a décidé de s'initier à cet art martial. Depuis, il s’entraîne au moins trois fois par semaine.

 
Le coach, Heimano Guyon, a lui débuté le jiu-jitsu brésilien en 2009 avec les frères Utia. Quatre ans plus tard, le passionné décide d’ouvrir son club avec l’aide de Hirama, son fils et de l’un de ses plus fidèles amis, Stanley Maeta. Ce club est désormais affilié à l’école de Saulo et de Xande Ribeiro.


Pour Heimano Guyon, qui a remporté l'an passé avec Stanley Maeta le championnat de Polynésie en no gi, ce sport est aussi un moyen pour les jeunes en difficulté ou en perdition de trouver une famille pour les guider.


Que ce soit en grappling ou en kimono, la saison 2015/2016 s’annonce très chargée. La prochaine grande compétition organisée par le club de Vénus est prévue en octobre.
Le championnat de Polynésie lui se déroulera à Huahine à la mi-décembre.

Retrouvez le reportage complet de nos journalistes diffusé le dimanche 7 juin :


 

Publicité