polynésie
info locale

France, Koweït, Tunisie : Un vendredi marqué par des attentats sanglants

faits divers
TERRORISME
Les corps de victimes sur la plage après l'attaque contre un hôtel touristique à Sousse, dans l'est de la Tunisie. ©FRANCETVINFOS (STRINGER / ANADOLU AGENCY)
Plusieurs attaques terroristes ont eu lieu ce vendredi en France, au Koweït et en Tunisie. Des attentats revendiqués par l'Etat Islamique.

Un mort décapité et deux blessés dans un attentat contre une usine en Isère

Un homme est mort, décapité, et deux personnes ont été légèrement blessées dans un attentat commis vendredi matin contre une usine de Saint-Quentin-Fallavier (Isère? fRANCE), par un ou des assaillants brandissant un drapeau islamiste, a-t-on appris de sources concordantes.
Un homme soupçonné d'avoir participé à cette attaque a été arrêté par les gendarmes. Il est connu de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Des recherches sont en cours pour vérifier s'il était ou non accompagné d'un complice.
             
"Selon les premiers éléments de l'enquête, un ou plusieurs individus, à bord d'un véhicule, ont foncé sur l'usine. Une explosion s'est alors produite", a dit une autre source proche du dossier. "Le corps décapité d'une personne a été retrouvé à proximité de l'usine mais on ne sait pas encore si le corps a été transporté sur place ou pas", a ajouté cette source, évoquant aussi "un drapeau avec des inscriptions en arabe retrouvé sur place".
             
La tête décapitée et recouverte d'inscriptions en arabe était accrochée à un grillage extérieur, selon une autre source proche de l'enquête.           
Un des auteurs de l'attentat est entré dans l'usine Air Products, classée Seveso (site sensible), un drapeau islamiste à la main et y a fait sauter plusieurs bonbonnes de gaz. Selon le Dauphiné Libéré, qui a révélé l'information, l'attaque s'est produite vers 10H00.

L'Etat islamique frappe de nouveau les chiites, au moins 25 morts au Koweït                         

Le groupe extrémiste sunnite Etat islamique a de nouveau ciblé des fidèles chiites dans le Golfe en revendiquant un attentat suicide qui a fait 25 morts et 202 blessés vendredi dans une mosquée du Koweït, en plein ramadan.
             
Il s'agit de la toute première attaque visant un lieu de prière fréquenté par des chiites dans ce riche émirat pétrolier à majorité sunnite, mais l'Arabie saoudite voisine a été secouée à deux reprises le mois dernier par des attaques semblables de l'organisation jihadiste, qui ont fait au total plus de 20 morts.

L'attaque de Koweit a été perpétrée le jour où la Tunisie était également frappée par un attentat particulièrement meurtrier, qui a fait au moins 27 morts, tandis qu'en France un homme était décapité.
            

Carnage dans un hôtel en Tunisie, 27 morts dont des touristes

Vingt-sept personnes, dont des touristes étrangers, ont été tuées vendredi lorsqu'un homme armé a ouvert le feu dans un hôtel de la station balnéaire de Sousse, le pire attentat de l'histoire récente de la Tunisie.
             
Cette attaque frappe un pays qui voit monter la menace jihadiste depuis sa révolution en 2011 et survient près de trois mois après l'attaque sanglante contre le musée du Bardo à Tunis, qui avait déjà porté un coup dur au secteur vital du tourisme.
                        
Selon le porte-parole du ministère tunisien de l'Intérieur, Mohamed Ali Aroui, un homme armé "s'est infiltré par l'arrière de l'hôtel et a ouvert le feu".
Publicité