polynésie
info locale

Affaire Air Moorea : deux anciens employés condamnés, le pilote relaxé

justice tahiti
Tribunal de Papeete
©Polynésie 1ère
Ils avaient comparu le 3 octobre dernier. Deux des anciens employés de la compagnie Air Moorea ont été condamnés à un an de prison avec sursis et interdiction d'exercer durant un an. Le pilote, lui, a été relaxé.
L’ancienne compagnie Air Moorea et trois de ses anciens employés ont comparu, mardi 3 octobre, pour manquements à la sécurité, risque de mort, d’infirmité ou de blessures sur des passagers.

La justice leur reproche d'avoir continué à faire voler un appareil aux Marquises, en 2007, avec un câble de gouverne défectueux; et ce, trois mois seulement après le crash de Moorea ayant fait 20 morts. Le délibéré a été rendu mardi 24 octobre.

Le contrôleur de production, Didier Quémeneur, et le mécanicien aéronautique, Vincent Roche, ont tous les deux été condamnés à un an de prison avec sursis et une interdiction d'exercer de un an. Alors que procureur avait requis un an de prison avec sursis et 3 ans d’interdiction d’exercer à l’encontre de Claude Marreaud, le pilote, il a finalement été relaxé.

L'ancienne compagnie Air Moorea a, elle, écopé d'une amende de 1,5 millions cfp.

La demande de constitution de partie civile de l'association 987 a été déclarée irrecevable. Lors du procès, le président de l'association, Nicolaz Fourreau, avait estimé que la société Air Moorea n’avait pas retenu les leçons du passé, avec le tragique crash d'Air Moorea, ayant causé la mort de vingt personnes.

Pour mémoire, du 14 au 16 décembre 2007, le Twin Otter d’Air Moorea a effectué ses rotations sur Hiva Oa, en plein festival des Marquises. L'appareil utilisé pour ces rotation était de même type que celui de l'accident mortel, au large de Moorea, trois mois auparavant. Lors de l’enquête autour de ce crash, un pilote avait alors relaté aux enquêteurs que la compagnie aurait continué à laisser voler un appareil avec un câble défectueux.