Aménagement progressif des restrictions en Nouvelle Zélande la semaine prochaine

océan pacifique
Jacinda Arden
La Nouvelle-Zélande lèvera la semaine prochaine certaines des restrictions ordonnées pour combattre le nouveau coronavirus, la Première ministre Jacinda Ardern ayant fait état de succès après "l'explosion incontrôlée" du nombre de cas.
"Nous avons réalisé ce que peu de pays ont été capables de faire", a déclaré Jacinda Ardern. "Nous avons arrêté une vague de dévastation".

Elle a annoncé que le niveau d'alerte sanitaire, actuellement au plus haut, redescendrait d'un cran lundi 27 avril pour une période de deux semaines le temps d'évaluer la situation.

Cela signifie que les entreprises considérées comme sûres auront le droit de rouvrir, de même que certaines écoles. Des restrictions sur les déplacements seront levées, et il sera possible de se réunir à dix pour certains événements comme les mariages et les funérailles.

Les consignes de distanciation sociale, cependant, resteront en vigueur.

"Je ne pourrais être plus fière du départ que nous avons réalisé, mais je ressens aussi une très grande responsabilité pour assurer qu'on ne perde rien des progrès que nous avons réalisés", a affirmé Mme Ardern.

La Nouvelle-Zélande avait ordonné fin mars un confinement de quatre semaines, qui impliquait aussi la fermeture des frontières, une obligation de rester chez soi et la fermeture de tous les commerces et services non essentiels.

Environ 1 100 cas de covid-19 ont été enregistrés dans l'archipel, dont 974 qui sont guéris. La Nouvelle-Zélande, qui déplore 12 décès dus au nouveau coronavirus, a recensé lundi sept nouveaux cas sur 24 heures.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live