Arutua : mort d'un pêcheur sous-marin

accidents tuamotu-gambier
pêche sous marine
©Polynésie la 1ère
A Arutua, aux Tuamotu, un homme d'une soixantaine d'années est décédé lors d'une partie de pêche sous-marine en solitaire. Cela porte à sept le nombre de victimes lors d'une sortie de pêche sous marine depuis le début de l'année.
C'est un nouveau drame de la plongée qui s'est produit aux Tuamotu. Un homme est décédé. Il s’est noyé en allant à la pêche sous-marine sans binôme à Arutua. Son corps à été retrouvé à proximité d'une passe connue des pêcheurs de l’atoll. La victime était âgée d’une soixantaine d’années.

Ce drame porte à sept le nombre de victimes lors d'une sortie de pêche sous-marine, depuis le début de l'année. La Fédération Tahitienne de Sports Subaquatique de Compétition (FTSSC) estime qu’il existe près de 1 500 pratiquants en Polynésie française.

En juin dernier, la Fédération a organisé dans les communes des formations pour sensibiliser les pratiquants. Des règles sont à respecter pour pratiquer la pêche sous-marine dans de bonnes conditions.

Ces règles s’articulent autour de trois axes expliquait alors Frédéric Duguet, formateur subaquatique et responsable commission apnée à la fédération tahitienne de chasse et de sports sous-marins : ne jamais chasser seul, écouter son corps, discuter avec son bînome.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live