Les Pascuans bloqués à Tahiti se préparent à rentrer

santé tahiti
Pascuans bloqués à Tahiti
©Polynésie la 1ère
Les Pascuans bloqués en Polynésie française vont pouvoir rentrer chez eux grâce au vol de l'A400M. L'avion militaire doit rapatrier les ressortissants français qui attendent de rentrer au fenua. Coincés depuis le confinement, tous sont soulagés de partir enfin.
Après sept mois d’attente, les 23 résidents de l’île de Pâques vont pouvoir, enfin, rentrer chez eux. Chacun a quitté son emploi, la solidarité familiale a été largement sollicitée pour ce qui concerne le gîte et le couvert. Ces derniers mois ont été pénibles. Aussi, ils sont heureux de pouvoir enfin partir. "Je suis complétement soulagée et très heureuse, fatiguée de 7 mois d'attente et de recherches de différentes solutions", confie Kissy Baudes, résidente de l'île de Paques
  
Pourtant, un couple a décidé de ne pas rentrer. Roger et Martha, bloqués à Takapoto depuis neuf mois aujourd’hui, viennent voir leur petit-fils à Tahiti. "Je veux vraiment rentrer car ma maman me manque (...) mais ma famille c'est ici, il y a mon mari et ma fille", explique Martha Terakauhau, résidente de Rapa Nui. Arrivés au mois de décembre, ils ont quitté la pension de famille dont ils sont propriétaires à l’île de Pâques pour venir en simple visite chez Rogers, à Takapoto. Ils repartiront à la fin de la crise. "On arrive à l'île de Pâques, il n'y a pas de touristes, tout est fermé. C'est mieux de rester ici, en Polynésie, c'est ouvert", estime Roger. 
  
Les 20 personnes qui rentre ont décidé de se mettre en confinement depuis samedi. Une initiative personnelle pour préserver la population vieillissante de l’île de Pâques. L'A400 M rapatrie râler huit familles jeudi à 8h. Alors arrivé, les passagers seront placés en 14 ans dans un hôtel de la place.