publicité

A la (re)découverte du Dieu A'a

La statue du Dieu A’a, originaire de Rurutu, est un résumé de l’histoire de la Polynésie confrontée au colonialisme. Aujourd'hui, elle se trouve dans les réserves du British Museum à Londres. Reportage.

© La 1ère
© La 1ère
  • polynesie1ere.fr, Cécile Baquey, Emmanuel Morel, Julien Dadone, Bruno Haentjes
  • Publié le
Elle est l'une des icônes de la Polynésie française. Oeuvre étonnante, la statue du Dieu A'a possède une apparence extraordinaire avec pleins de petits personnages ornant son corps. Dans son dos, où se trouve une vaste cavité, Julie Adams, conservatrice au British Museum, y a fait une découverte étonnante l'année dernière : une plume d’oiseau rouge minuscule.

© CB
© CB

Aujourd'hui, cette statue est précieusement conservée dans les réserves du musée londonien. Mais, comment est-elle arrivée là ? "La statue du Dieu A’a a quitté Rurutu en 1821", a confié Julie Adams. A l'époque, des épidémies causées par l'arrivée des Européens ont décimé la population de Rurutu, passée de 2 000 à quelques centaines d'habitants. "Une trentaine de personnes de Rurutu (dont un nommé Au’ura) ont donc décidé d’embarquer la statue du Dieu A’a à bord d’une pirogue pour l’emmener à Raiatea, siège de la London Missionary society, afin de prouver leur allégeance au christianisme", poursuit la conservatrice. Ainsi, en offrant cette statue, la population de Rurutu symbolise sa conversion au christianisme.

© La 1ère
© La 1ère

La statue a ensuite été envoyée au musée des missionnaires à Londres. Quand la London Missionary society a fait faillite, elle a été confiée au British Museum.

© CB
© CB

Aujourd'hui, nombreux sont les passionnées qui s'intéressent à son histoire. Nos journalistes se sont rendus à Londres pour rencontrer, Julie Adams, conservatrice au British Museum, Hermione Waterfield, spécialiste d'art océanien. Reportage

La statut du dieu A'a au British Museum

à lire aussi

Sur le même thème

  • culture

    Un RIB pour recueillir les dons pour la cathédrale de Notre-Dame de Paris

    Dans le conseil des ministres de ce mercredi 17 avril 2019, il a été question de la mise en place d'un compte bancaire pour le reccueil des dons pour la cathédrale de Notre-Dame de Paris, de la situation des personnes handicapées ou encore de mesures d'aménagement de la rivière de Taharu'u. 

  • culture

    Le tatouage à l'honneur à Faa'a

    A Faa'a dans les jardin de la mairie, 14 tatoueurs ont rendez-vous pour montrer leur art. Les artistes participent au festival Tatau, qui se déroule jusqu'au dimanche 14 avril. Deux thèmes sont proposés aux participants : polynesia modern et le patutuki black

  • culture

    Festival des Gambier : de belles retombées économiques

    Clap de fin pour la deuxième édition du festival des Gambier, un évènement qui, malgré sa jeunesse, commence à se faire une réputation. Cette édition a d'ailleurs eu un impact sur la fréquentation touristique de l'archipel et de belles retombées économiques.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play