Australie : des millions de souris dévastent les récoltes et les fermes de l'est du pays

agriculture
Australie : des millions de souris dévastent les récoltes et les fermes de l'est du pays
©France 2

En Australie, les fermiers de l'est du pays sont confrontés à une invasion de souris. Ils parlent même de "la pire invasion jamais enregistrée ". Les rongeurs sont partout, dans les champs, les habitations. Leur prolifération met à mal l'agriculture en particulier les cultures céréalières.

Un cauchemar. C'est ce que vivent les fermiers australiens de l'est du pays face à l'invasion de millions de souris. Les rongeurs dévastent tout sur leur passage. Et pas seulement les récoltes. "Elles ravagent aussi les moteurs, tracteurs et maisons des fermiers", commente une journaliste. Il y a en partout. Même sous les couvertures, ou dans les matelas ! 

Australie : des millions de souris dévastent les récoltes et les fermes de l'est du pays
©France 2

 

Le pire est qu'elles s'introduisent même dans les silos à grains. C'est un peu comme un loup qui parvient à entrer dans la bergerie. Un véritable carnage. Les fermiers n'ont plus que les yeux pour pleurer. Tout y passe. "On ne peut même plus le prendre entre nos mains, les souris l’ont désintégré. Il n’y a plus rien que l’on puisse faire avec ce foin, il faut tout recommencer", explique un jeune fermier dépité.

Une récolte exceptionnelle, après la pire sécheresse jamais enregistrée, a permis aux rongeurs de proliférer. 

Poison ou froid

 

Pour l'instant, difficile de s'en débarrasser à moins d'utiliser un produit efficace. La bromadiolone est un anti-coagulant, qui agit vite, mais a pour inconvénient de rester plus longtemps dans l’organisme des souris mortes ou agonisantes. Il pourrait donc tuer donc les animaux qui mangeront ensuite les souris empoisonnées. 

Les fermiers espèrent maintenant que l'hiver austral soit rigoureux. Sans quoi, "les souris auront de quoi survivre toute l’année, alors cela va devenir chronique », estime Bill Bateman, professeur associé à l’université Curtin en Australie-Occidentale

Regardez le reportage étonnant d'Agnès Vahramian de France 2 :