Avant sa première rotation vers les Raromatai, la bénédiction du Terevau Piti

transports moorea
Baptême Terevau
©Haut-commissariat

La tradition a été respectée. La bénédiction du Terevau Piti s'est déroulée hier soir en présence des autorités du Pays et de l'Etat. Après avoir rempli toutes les démarches, le navire pourra bientôt transporter des milliers de passagers vers Moorea et les ISLV. Avec la protection du ciel.

Hier soir, le Terevau Piti, ce nouveau navire qui doit assurer la desserte entre Tahiti et Moorea ainsi que les ISLV, a été baptisé en présence des autorités du Pays et de l'Etat. 

Baptême Terevau
Le capitaine Fa Shin Chong entouré du haut-commissaire Sorain et du président Fritch. ©Polynésie la 1ère

 

Père Christophe a béni ce bateau de 77 m de long pour 17 m de large et pouvant transporter jusqu'à 670 passagers, 105 véhicules légers et 600 tonnes de fret.

Baptême Terevau
©Polynésie la 1ère

 

C'est à Yvette Temauri, président sortante de la Chambre d'agriculture, qu'est revenu l'honneur de baptiser ce beau navire en lançant contre la coque la traditionnelle bouteille de champagne.

 

Un grand moment pour le capitaine-armateur du Terevau Piti, Tino Fa Shin Chong. Un soulagement également. "Il est là, donc je suis plus reposé et prêt à lancer les prochains départs pour Moorea et les ISLV", déclare-t-il. "Les premières dessertes sont prévues le 18 juin pour les ISLV, on est obligé de le faire à cause de la défiscalisation. On a une date butoir qui est le 30 juin...c'est pour ça qu'on va aux ISLV. Dans notre licence, 9 dessertes sont prévues au minimum par an [vers cette destination]".

Baptême Terevau
Le capitaine et le haut-commissaire dans les entrailles du navire. ©Haut-commissariat

 

Ce nouveau bateau va donc améliorer significativement la desserte maritime des Raromatai. Un service rendu possible grâce "à l’aide fiscale nationale récemment accordée, à hauteur de 1,4 milliard cfp" sans oublier la défiscalisation locale d'"1 milliard 355 millions cfp" pour sa construction. "Les sommes sont à la hauteur des enjeux et représentent presque les trois-quarts de l’investissement", indique la Présidence du Pays.

"Cet effort budgétaire intervient dans un contexte de relance économique et témoigne de l’engagement de l’Etat à accompagner l’activité du territoire, à favoriser la continuité territoriale et à faciliter les mobilités. Avec cet agrément accordé, l’État concourt à la création de 27 emplois", précise le haut-commissariat.

1,8 million de passagers par an

 

Nouveau ferry, nouvelle offre de transport. Car le marché du transport maritime interinsulaire est juteux. Le Terevau Piti "effectuera quotidiennement la liaison Tahiti-Moorea, première ligne maritime polynésienne avec 1,8 million de passagers par an".

Reste une chose à régler à Moorea : la réalisation d'un quai pour accueillir le bateau. Le capitaine du Terevau Piti reste confiant : "On a su garder le cap pour la construction, pourquoi pas aussi pour un quai !".

Baptême Terevau
Le poste de pilotage ultra-moderne. ©Polynésie la 1ère