polynésie
info locale

Bébé décédé aux Marquises : le médecin s’explique, l'hélicoptère aurait pris plus de temps.

faits divers Tahiti
Hélicoptère Dauphin
©Ministère de la Défense
L’émotion est vive aux Marquises après le décès d’un bébé hier pendant une évasan. La polémique enfle, pourquoi l’hélicoptère n’a-t-il pas été envoyé? Le médecin du dispensaire de Ua Pou explique que cela aurait pris entre 12 et 15 heures. Le samu confirme que l'avion était la meilleure solution.
 
C’est lui qui a demandé l’evasan du petit Hoane au milieu de la nuit de Samedi à Dimanche dernier. Le petit garçon a du être évacué par speed boat sur Nuku-hiva pour y être embarqué dans un avion d’air archipels affrété spécialement.
Malheureusement il décedera à son arrivée à Nuku Hiva.

- Pourquoi l’hélicoptère n’a pas été déclenché ?

Aujourd’hui cette question est sur toutes les lèvres. Face à la gravité de l’état de santé du nourrisson, la population pense que l’évasan grâce à l’hélicoptère aurait pu sauver le petit Hoane.

- Entre 12 et 15 heures pour évacuer par hélicoptère

Même si ce n'est pas lui qui décide des moyens à mettre en oeuvre pour l'évacuation sanitaire, le médecin du dispensaire Gerhard Adamek précise qu’une évacuation par hélicoptère aurait pris plus de temps. Entre 12 et 15 heures, car l’hélicoptère arrive de Tahiti et ne peut pas faire le voyage d’une seule traite, il doit refaire le plein à plusieurs reprises. De plus il vole moins vite qu’un avion. La solution par avion semblait la plus rapide en l’état,  même si elle nécessitait un transfert du bébé sur Nuku-Hiva au préalable dans des conditions très difficiles.
Bébé décédé aux Marquises, l’hélicoptère aurait pris plus de temps

Retrouvez la déclaration de Gerhard Adamek, médecin du dispensaire de Ua Pou:
©polynesie

Un drame qui met en lumière la nécessité d'avoir un hélicoptère en permanence aux Marquises. Une demande de la population depuis des années. 

 
Publicité