COVID Paul Gauguin : il ne faut pas céder à la psychose estime Gaston Tong Sang

coronavirus bora-bora
Gaston Tong Sang
Gaston Tong Sang ©Polynésie 1ère
Le navire de croisière se trouvait entre les îles de Bora-Bora et de Rangiroa lorsque le cas de coronavirus a été détecté. Entre-temps, le paquebot est resté deux jours à Bora Bora. Si les habitants de l'île craignent l'arrivée du virus, le maire de Bora-Bora appelle ses administrés au calme. 
Samedi 1er août, suite aux auto-tests, un cas suspect de Covid a été détecté sur le Paul Gauguin. Le navire de croisière se trouvait entre les îles de Bora-Bora et de Rangiroa lorsque le cas a été détecté. Le bateau a immédiatement fait demi-tour en direction de Papeete. En attendant, le paquebot est resté deux jours à Bora Bora, une escale prisée par les touristes.

Les habitants de la Perle du Pacifique craignent que le virus ne soit arrivé sur leur île. Il ne faut pas céder à la psychose estime Gaston Tong Sang, le maire de Bora-Bora qui appelle ses administrés au calme. Selon le tavana, le Pays saura gérer la situation. "On est préparé", estime Gaston Tong Sang.
 

Interview


Les autorités de l’État et de la collectivité annonceront, ce lundi 3 août à 17h, les résultats des tests de la totalité des passagers et membres d'équipage du Paul Gauguin et feront un point de situation relatif aux mesures sanitaires mises en œuvre. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live