publicité

Coco Mamatui, grand nom de la chanson polynésienne, est décédé

Louis Mamatui, dit Coco Mamatui, est décédé ce samedi 8 juin 2019 à l’âge de 81 ans. Auteur-compositeur, il a écrit certaines des chansons les plus connues en Polynésie. Son corps sera exposé à partir de 17h à la mairie de Faa'a.

Une émission Fare Maohi spéciale Coco Mamatui sera diffusée le samedi 08 juin à 19h30 sur Polynésie.1 © Polynésie.1
© Polynésie.1 Une émission Fare Maohi spéciale Coco Mamatui sera diffusée le samedi 08 juin à 19h30 sur Polynésie.1
  • Teiva Roe
  • Publié le , mis à jour le
Louis Mamatui, dit Coco Mamatui, est décédé ce samedi 8 juin 2019 à l’âge de 81 ans. "Te mata nei au", "E ho'i ia atu vau i te fenua"... Les chansons de cet auteur-compositeur font parties du patrimoine musical polynésien. Il était un ami de longue date d'Oscar Temaru.

Dans un communiqué, le maire de Faa'a, son conseil municipal et l’ensemble des agents communaux "adressent leurs plus sincères condoléances aux proches et à la famille de Coco Mamatui. Sa voix restera à jamais gravée dans la mémoire des Polynésiens. "

Le président Fritch et son gouvernement ont aussi salué la mémoire de ce grand artiste. "Auteur et compositeur de nombreuses chansons, encore fredonnées par les jeunes générations. Au travers des paroles de ses chansons, nous voyons en lui un homme de grande profondeur d’âme et d’esprit."

Thomas Teriiteporouarai, journaliste à Polynésie la 1ère, revient sur l'homme et l'auteur compositeur : "Que dire de cet artiste hors du commun ? Coco Mamatui, le maître, l'inspiré permanent, celui qui nous fait vibrer jusqu'au fond de nous-même. L'auteur le plus prolifique de tous les temps. Je n'ai jamais entendu d’œuvres de Coco qui soient mal faites ou encore mal écrites. Le reo ma'ohi devient une leçon de plaisir. Il a également écrit pour d’autres. Je l’appelle l’inspiré permanent car il s’inspirait de faits de société, d’histoires personnelles, d’accidents de la vie, il a même fait appel à son approche très identitaire de sa vision de son Pays avec cette chanson très politique, "Te mata nei au". Pour le monde de l’écriture musicale et de la chanson polynésienne, Coco est la référence. Il laisse un patrimoine artistico-musical phénoménal. A fa'aitoito i to 'oe tere i pihaiho i te rahu nui."

Son corps sera exposé à la mairie de Faa'a le samedi 08 juin à partir de 17h. L'inhumation est prévue le lundi 10 juin au cimetière catholique de Faa'a.
 

Polynésie la 1ère bouleverse sa programmation pour lui rendre hommage et diffuse après le journal de 19h une émission Fare Ma'ohi consacrée à Coco Mamatui. En radio, dès lundi, l'émission Opu Fetii sera consacrée à l'artiste compositeur.

 
© Stella Taaroamea (Polynésie la 1ère)
© Stella Taaroamea (Polynésie la 1ère)
© Lovaina Chapman (Polynésie la 1ère)
© Lovaina Chapman (Polynésie la 1ère)
Hommage à Coco Mamatui


Polynésie la 1ère adresse toutes ses condoléances à la famille de Coco Mamatui.





 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play