Des combats de MMA pourront être organisés en Polynésie

boxe
Le MMA tente de séduire de nouveaux adeptes
©Roan Poutoru
Dans un arrêté paru au Journal Officiel de la Polynésie Française, vendredi 3 janvier 2020, le Pays a attribué une délégation de service public à la Fédération de lutte, arts martiaux mixtes, jiu jitsu brésilien et disciplines associées.
Hiro Lemaire, président de la Fédération de lutte, arts martiaux mixtes, jiu jitsu brésilien et disciplines associées, indique que des combats amateurs pourront dorénavant être organisés à travers notamment un championnat. Des combattants représenteront également la Polynésie dans des compétitions internationales, dont les Oceania de MMA, en Australie, en mars prochain.

"On parle vraiment du MMA amateur, pas du MMA professionnel"

En octobre dernier, la Fédération polynésienne de lutte, JJB, MMA et sports associés avait signé à Tahiti son affiliation à la Fédération internationale du MMA amateur (IMMAF). C'était le premier pas vers la légalisation. L'IMMAF assure que réglementer le MMA peut faire baisser la délinquance. En Polynésie, les combats de rue, souvent filmés, sont fréquents. Les amateurs de la discipline assurent qu'il est possible de canaliser cette violence en encourageant la création de clubs et la formation d'entraîneurs diplômés.
Des combats de MMA pourront être organisés en Polynésie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live