Condamnée pour "diffamation", Valentina Cross perd contre Nuihau Laurey

justice
Valentina Cross / Nuihau Laurey
©Polynésie 1ère
Mardi 17 octobre, Valentina Cross a été condamnée pour "diffamation envers un citoyen en charge d’un mandat public" par le tribunal correctionnel de Papeete.
Poursuivie par Nuihau Laurey pour "diffamation", Valentina Cross a déclarée coupable de ce délit. Une décision rendue mardi 17 octobre par le tribunal correctionnel de Papeete. L'ancienne maire de Teva i Uta a été condamnée à 100 000 cfp d'amende et doit également verser 180 000 cfp de dommages et intérêts.

Lors de deux débats organisés sur Polynésie 1ère et sur Radio 1, elle avait accusé le ministre en charge des énergies de s’être rendu coupable de délit de favoritisme envers EDT. Valentina Cross pointait alors du doigt plusieurs aménagements de la convention de service public. Si elle faisait l’objet de trois citations directes, elle n'a été condamnée que pour une citation.