publicité

Congrès du Tavini : les têtes de liste dévoilées

Plus de 1 500 personnes étaient présentes au congrès du Tavini huiratira, organisé au motu ovini, à Faa'a. Le président du parti indépendantiste a rappelé que l'indépendance était la seule issue au développement. Seuls les têtes de liste de chaque section ont été dévoilées lors de ce congrès.

Congrès du Tavini à Faaa. © Polynésie la 1ère
© Polynésie la 1ère Congrès du Tavini à Faaa.
  • Polynésie la 1ère, Titaua Doom, Laurence Pourtau
  • Publié le , mis à jour le
Les fidèles étaient présents, ce samedi, pour le congrès du Tavini à Faa'a. Si le leader indépendantiste a pris la parole et assuré que l'indépendance était la seule issue au développement du fenua, Oscar Temaru n'a en revanche pas confirmé qu'il allait dévoiler la liste des 57 candidats tavini aux territoriales. Seuls les principaux éléments de chaque section ont été dévoilés, comme l'explique le député Moetai Brotherson. 

Interview


Ainsi, à la circonscription 1, Minarii Galenon sera la tête de liste, pour la circonscription 2 ce sera Anthony Géros, la circonscription 3 Eliane Tevahitua. Aux Tuamotu, ce sera Vito Maamaatuaiahutapu, et aux Îles Sous-le-Vent Leila Tama.

Retrouvez ci dessous liste complétée des principaux candidats pour chaque section 

Lors de son discours, Moetai Brotherson, premier député indépendantiste depuis 59 ans à l’Assemblée nationale, est revenu sur l'importance de "mettre le Polynésien au coeur du développement du fenua". "Il faut protéger l'emploi local, a t-il martelé, aujourd'hui, il ne l'est pas. Aujourd’hui, à Tahiti, c’est la valse des milliards (...) Mais où sont les 15 000 emplois promis après les dernières territoriales ? (...) On a de nombreux jeunes super diplômés qui ne sont pas revenus au f​enua pour bâtir la nation ! (...) Il faut retrouver le premier pilier économique le secteur primaire, et ensuite le tourisme". 

© Polynésie la 1ère
© Polynésie la 1ère

Autre moment fort de ce congrès, l'échange avec la délégation Kanak, également présente au congrès du Tavini. Ensemble, ils ont participé à la cérémonie du kava. Parmi cette délégation : Daniel Goa, président de l'Union Calédonienne et porte-parole du FLNKS. Dans son discours, il a affirmé apporter son soutien "au nom d'un combat commun". La Nouvelle-Calédonie fera face à son destin le 4 novembre prochain avec le référendum. Le député Moetai Brotherson se dit à leur disposition pour porter le message à l'Assemblée nationale.

Interview



  1 520 731 201

Sur le même thème

Tahiti Informations

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play