Continuité pédagogique : parents et enseignants mieux organisés que l’année dernière

éducation
cours
©Pol.1ere
La continuité pédagogique n’a plus rien de nouveau pour les enseignants, les parents et les élèves. Même si elle ne fait pas toujours l’unanimité, on constate tout de même une meilleure organisation cette année. Immersion dans le quartier Estall à Papeete.

La fermeture des établissements scolaires du 1er et du 2nd degré est effective depuis lundi 23 août 2021, début du confinement adapté. Prolongée depuis jusqu’au 20 septembre, la continuité pédagogique reste le moyen de continuer l’instruction des jeunes et des plus jeunes.

Les cours à la maison, avantages ou inconvénients ?

 

Le contexte familial influence directement l’évolution de l’enfant. Certains parents en sont conscients. Ils font de leur mieux pour suivre leurs enfants mais beaucoup reconnaissent leurs limites et ne peuvent pas toujours les aider comme il le faudrait.      

Pour moi, c’est mieux qu’ils soient à l’école plutôt qu’à la maison, sinon ils ne vont pas s’en sortir. Il y a des devoirs qu’on ne comprend pas, alors on ne peut pas les aider. Moi j’ai arrêté l’école très tôt, mais aujourd’hui je veux que mes enfants aillent plus loin que moi.

Maria, mère de famille

 

Dans le cas des familles nombreuses, comme on en trouve beaucoup au fenua, la différence d’âge et de niveaux entre les enfants ne simplifie pas la tâche aux parents.

devoir
©Pol.1ere

   

Les enfants travaillent quelques heures, mais honnêtement ils jouent beaucoup. Surtout quand ils vivent en communauté, ce n’est pas facile. Les enfants sont vite distraits. On n’a pas le temps de s’en occuper, on a du travail à faire aussi.

Taiana, habitante du quartier Estall

 

Les enseignants s’adaptent

 

Du côté des enseignants, malgré le confinement, les établissements restent accessibles. Ils peuvent donc assurer la continuité pédagogique directement de leur classe. Un travail en autonomie et surtout beaucoup plus de contact avec les parents d’élèves par mails ou par téléphone. Le but : s’assurer que les élèves ne soient pas délaissés pendant cette période.

f
©Pol.1ere

Les familles ne disposant pas de tous les moyens peuvent compter sur leur soutien.

Ceux qui n’ont pas d’outils informatiques viennent directement à l’école pour récupérer les versions en papier que nous préparons. C’est aussi l’occasion pour nous de les aider dans leurs difficultés. Et on rassure beaucoup les parents, on sait que ce n’est pas facile de gérer plusieurs enfants.  

Jessica Fiu, enseignante école Taimoana

 

Bilan: une meilleure organisation cette année

 

L’annonce du confinement, quelques jours avant sa mise en place, a permis à certains enseignants de mieux s’organiser. Fort de leur expérience de l’année dernière, ils peuvent également proposer de meilleurs programmes et un meilleur suivi.

Les parents eux aussi s’impliquent d’avantage. Ils ont compris le principe et jouent plus facilement le jeu.

Le confinement moins strict, permettant les déplacements pour se rendre à l’école pour les enseignants et les parents, joue aussi un rôle dans ce résultat.

cours
©Pol.1ere

Au niveau du contact entre les parents et les enseignants, on a un résultat de 99%. On a tiré beaucoup plus de versions papier, c’était plus pratique. Cette année, les parents ont fait plus d’efforts, ils avaient envie de venir à l’école chercher les devoirs et rencontrer les enseignants.

Georges VANFFAUT, directeur école Taimoana

 

Encore deux jours pour suivre l’école à distance. Les écoliers devraient retrouver le chemin de leurs établissements après les vacances de la semaine prochaine, si la situation sanitaire s’améliore.