polynésie
info locale

Coronavirus : informations et recommandations du gouvernement français

coronavirus
coronavirus
©CCO wikipedia
Retrouvez toutes les réponses officielles aux questions que vous vous posez sur ce qu’est le coronavirus COVID-19 et les recommandations pour votre santé et vos voyages.
Afin d'informer au mieux les population sur l'épidémie, les autorités de l'Etat diffusent une plaquette d'information destinée à faire le point sur les connaissances actuelles de la maladie et les précautions à prendre.

A consulter et télécharger ci dessous :

le point sur le coronavirus COVID 19


Etat des lieux de la maladie en Europe :


ITALIE
L'Italie, qui compte 12 morts reliés à l'épidémie de nouveau coronavirus sur son sol, a annoncé mercredi soir avoir atteint la barre des 400 cas recensés. Ce pays est le plus touché d'Europe et est devenu une plateforme de diffusion sur le continent où plusieurs cas enregistrés dans d'autres pays concernent des personnes s'étant rendues dans les zones du Nord touchées par le virus. 
                  
ESPAGNE
C'est le cas de l'Espagne. Treize cas y ont été recensés depuis le début de l'épidémie dont dix liés à l'Italie. 
Un hôtel de Tenerife dans l'archipel des Canaries où avaient logé des Italiens contaminés a été placé en quarantaine. 
Un cas a été détecté en Andalousie (sud) sans que les autorités sachent comment il a pu surgir.
Alors que plus de 240.000 Italiens vivent en Espagne, les autorités espagnoles déconseillent les voyages dans les régions d'Italie touchées par l'épidémie, de même que dans les autres pays à risque. 
Elles imposent des tests aux voyageurs qui en reviennent et présentent des symptômes.
                  
FRANCE 
En France, 18 cas ont été recensés et deux personnes sont mortes. Le 18e cas a été enregistré mercredi soir, l'épouse d'un patient hospitalisé à Annecy (Centre-Est). La France, qui avait placé comme ailleurs ses ressortissants rapatriés de Wuhan en quarantaine, a invité à reporter les voyages vers les zones du nord de l'Italie touchées par le virus tandis que les élèves revenant de Chine, de Singapour, de Corée du Sud et des régions italiennes de Lombardie et Vénétie sont invités à rester chez eux pendant 14 jours après leur retour.
                  
ALLEMAGNE 
18 cas. Les deux derniers ont été diagnostiqués mardi dont un homme de 25 ans "vraisemblablement infecté en Italie, à Milan".
                  
GRANDE-BRETAGNE
13 cas recensés depuis le début de l'épidémie.
                  
GRECE 
Un premier cas a été recensé mercredi, une femme de 38 ans ayant voyagé récemment en Italie du Nord. Le gouvernement a adopté mardi un décret prévoyant des interdictions temporaires de déplacement vers et depuis les pays touchés mais aussi la fermeture des écoles ou des salles de spectacle si l'épidémie devenait massive.
                  
CROATIE
Trois cas, un jeune homme ayant séjourné en Italie il y a peu et son frère. Le troisième cas est un homme travaillant dans la ville italienne de Parme. 
                  
AUTRICHE
Deux cas, un jeune couple d'Italiens dont la femme travaillait comme réceptionniste dans un hôtel d'Innsbruck. La quarantaine de cet établissement a été levée mercredi après des tests. Pays frontalier de l'Italie, l'Autriche a également déconseillé à ses ressortissants de se rendre dans les régions touchées du Nord. 
                  
BULGARIE
Aucun cas, pas plus qu'en Hongrie ou en Roumanie. La compagnie Air Bulgarie a suspendu temporairement sa liaison Sofia-Milan tandis que la Roumanie place en quarantaine les personnes s'étant rendues dans les zones touchées d'Italie du nord.
                  
BELGIQUE
Un cas, un homme arrivé de Wuhan début février dont la quarantaine s'est achevée.
                  
DANEMARK
Aucun cas. Les personnes présentant des symptômes et arrivant de zones touchées dont le nord de l'Italie, sont appelés à se faire tester.
                  
NORVEGE 
Un premier cas de contamination annoncé mercredi, une personne revenue de Chine le weekend dernier mais qui ne présente pas de symptômes et dont le cas est décrit comme sans danger.
"Nous estimons très improbable qu'elle ait contaminé" d'autres personnes, a déclaré une responsable de l'Institut norvégien de santé publique, Line Vold.
L'Institut avait précédemment appelé à se préparer à "une grave épidémie" en augmentant les capacités d'accueil de malades graves.
                  
FINLANDE
Deux cas, une touriste chinoise en Laponie détectée fin janvier et celui annoncé mercredi d'une Finlandaise ayant séjourné en Italie du Nord.
                  
SUEDE
Deux cas. Le premier a été recensé fin janvier, une femme ayant séjourné dans la région de Wuhan.
                  
PAYS BALTES 
Aucun cas mais les autorités ont pris des mesures. La Lituanie a ainsi déclaré l'état de "situation extrême" lui permettant d'agir et débloquer des fonds plus rapidement en cas d'épidémie. La Lettonie a elle réservé une centaine de lits d'hôpitaux et demande à ses ressortissants revenus de pays touchés de prendre 14 jours de "congé-quarantaine" payés par la Sécurité sociale.
                  
POLOGNE
Aucun cas confirmé. Des contrôles des passagers en provenance de Chine et d'Italie sont désormais effectifs dans tous les aéroports recevant des vols internationaux.
                  
REPUBLIQUE TCHEQUE
Aucun cas. Plusieurs dizaines de Tchèques ont été placés en quarantaine à leur retour d'Italie.
                  
SLOVAQUIE
Contrôle des températures des passagers arrivant d'Italie à l'aéroport de Bratislava.
                  
GEORGIE
Un premier cas a été annoncé mercredi, un Géorgien revenu d'Iran et qui a été placé à l'isolement dans un hôpital de Tbilissi. 
                  
MACEDOINE DU NORD
Un cas, une femme de retour d'un séjour d'un mois en Italie. 
                  
ROUMANIE
Le premier cas a été annoncé mercredi, un homme qui est entré en contact avec un Italien ayant récemment séjourné dans son pays.