Covid-19 : aucun décès ces dernières 24 heures

coronavirus
Covid-19 : l'amélioration se poursuit
©Polynésie la 1ère
Pas de décès constaté depuis 24 heures et une stabilisation des hospitalisations. La situation sanitaire ne cesse de s'améliorer. Les vaccinations avancent lentement mais sûrement.

Aucun décès à déplorer en 24 heures. C'est la 2e fois en quelques jours qu'il n'y a pas de mort lié au virus. Le nombre des hospitalisations est stable, toujours 63, dont cette fois-ci 20 en réanimation.

Les patients dits covid long sont aussi moins nombreux que la veille : 34 au lieu de 36.

La campagne de vaccination est toujours au ralenti. 204 nouveaux primo-vaccinés sont recensés (154 723), et 422 personnes supplémentaires sont à présent complètement vaccinées (145 452).

209 morts sur le Caillou

 

En Nouvelle-Calédonie, le variant Delta a déjà causé la mort de plus de 200 personnes depuis le 9 septembre, sur un territoire qui compte 280 000 habitants. Avec 8 décès supplémentaires hier, le bilan atteint désormais 209 morts du covid-19. Au niveau hospitalier, 54 patients étaient encore en réanimation, 235 personnes prises en charge dans les unités covid du Territoire et 64 Calédoniens sous surveillance dans un hôtel. Mais avec la vaccination obligatoire instaurée par la Nouvelle-Calédonie, la situation s'améliore.

Covid-19 : pas de décès depuis la veille
©Direction Santé

 

Crise sanitaire et référendum

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé mardi que l'objectif du gouvernement était de maintenir le troisième référendum d'indépendance, qui décidera de l'avenir de la Nouvelle Calédonie, à la date prévue du 12 décembre, mais qu'il tiendra compte de l'évolution de la pandémie de covid-19 sur le caillou.
"Notre objectif reste de pouvoir organiser ce référendum (...) Bien sûr, il y a des conditions sanitaires, nous les regardons à la loupe et j'attends le rapport que Sébastien Lecornu va me faire à son retour, et après ces discussions sur place", a indiqué M. Castex.
Il répondait à l'Assemblée nationale au député indépendantiste de Polynésie, Moetai Brotherson, soucieux que les résultats de ce référendum "ne puissent pas faire l'objet d'une quelconque contestation". 
Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu est actuellement en Nouvelle-Calédonie "à la fois pour maintenir l'indispensable dialogue (...) mais aussi pour me faire un état précis de la situation sanitaire", car c'est "l'évolution de la situation sanitaire qui vient troubler le jeu de la perspective référendaire", a expliqué le Premier ministre.