De là-haut, tout est plus beau!

loisirs
De la-haut, tout est plus beau!
©Polynésie la 1ère
Après plus de trois années d'attente, l'activité montgolfière se lance à Tahiti.

Une activité hors du commun a posé ses valises au fenua, il s’agit bien de la montgolfière.

Les vents, c’est l’histoire de la vie de Jean François et Jacqueline. Ils ont parcouru la terre entière à la poursuite de ces vents qui leur seraient favorables pour découvrir le monde d’en haut.

Cela fait déjà quarante ans qu’ils sont animés par cette passion dont ils ont fait leur métier. Une passion qui demande du temps, de la précision, de la patience et une certaine force :

C’est assez physique mais c’est agréable le matin il fait beau, il faut une bonne condition physique car c’est un vrai sport! 

Jacqueline Rigollet- gérante de Coco Bulle

 

Aujourd’hui, c’est au-dessus des paysages de Tahiti qu’ils partagent cette passion pour le vol.

Mateata est une de leurs premières clientes et ses impressions sont au-delà de ses attentes.

On est là pour décompresser et déstresser et j’avoue que l’on ne pense plus à rien. C’est magnifique et franchement ça vaut le coup de le faire!

Mateata Deane


Cette montgolfière a été conçue spécialement pour la Polynésie. Le ballon contient 1200 mètre cubes d’air, d’abord gonflé par un ventilateur. L’air chaud pour monter, est contenu dans deux bouteilles de gaz qui pèsent chacune 30 kilos.

Elles seront vidées en une heure de vol.

Cet engin se pilote avec un petit moteur électrique, car les vents sont trop capricieux et il n’y a pas assez d’espace pour les atterrissages.

On cumule deux disciplines: le ballon (et pour cela il faut un bon pilote particulièrement ici) et l'ULM parce qu'on double l’activité. On double les champs des plaisirs.

Jacqueline Rigollet- gérante de Coco Bulle

Jean-François le pilote, peut être fière de son palmarès : champion du monde, champion d’Europe et coach de l’équipe de France. Pourtant il ne prendra pas sa retraite de si tôt et veut mettre l’accent sur le plaisir afin que les polynésiens puissent découvrir cette nouvelle activité.