polynésie
info locale

Déconfinement total de la Polynésie

coronavirus
Edouard Fritch
©POLYNESIE LA 1ère
Ce mercredi 20 mai, le Président Edouard Fritch a annoncé la levée totale du confinement, à compter du jeudi 21 mai. Toutes les activités reprennent normalement, à l'exception de la vente d'alcool qui reste sous conditions.
Lors d'un point presse ce mercredi 20 mai, le président Edouard Fritch a annoncé le déconfinement total de la Polynésie, à partir de demain, jeudi 21 mai. "Le virus ne circule plus et tous les cas détectés sont négatifs."
 

Tout reprend normalement sauf la vente d'alcool

Les offices religieux peuvent reprendre normalement, les meetings politiques, la pratique de tous les sports et les championnats.

Toutes les écoles primaires reprennent normalement le 4 juin prochain. En attendant, les mesures mises en place restent en vigueur.

Les collèges des îles reprennent également normalement à compter du 4 juin. Le transport des élèves sera remis en place la semaine prochaine.
Les voiliers accueillis en surnombre dans les zones de mouillage doivent continuer leur voyage.
Les bars et discothèques reprennent leurs activités nomalement.
Les fêtes et spectacles sont autorisés.

Seules les conditions de la vente d'alcool restent inchangées : du lundi au jeudi jusqu'à 18h.
Edouard Fritch s'est félicité d'un "retour à une vie normale. Nos efforts et sacrifices ont payé." Tout en recommandant de poursuivre les gestes barrière et la distanciation physique "jusqu'à la découverte d'un vaccin".
 

Liaisons aériennes pour relancer le tourisme

Les liaisons aériennes domestiques reprennent le 22 mai. "Je fais appel à votre patriotisme, a déclaré Edouard Fritch, et à votre amour du Pays, à votre solidarité, envers ces petites entreprises de nos îles, y compris Tahiti." Le Président a ainsi appelé à "consommer local : consommez vos vacances dans nos îles, nos fruits, nos textiles..."

Les vols d'Air Tahiti Nui reprendront à compter du 1er juillet.
5 000 emplois sont menacés dans les hôtels. Plus de 19 000 actifs seront fragilisés par "cette crise sans précédent", a annoncé le Président Edouard Fritch. Toute l'île de Bora Bora "est en souffrance [...] Notre économie dépend des marchés extérieurs : vanille, perle, tourisme, poissons..."

Le tourisme international reprendra suivant un protocole sanitaire rigoureux : test négatif 72h avant le départ, quatorzaine sur le territoire en hébergement dédié du Pays ou à domicile selon des conditions strictes et nouveau dépistage à l'issue. Un suivi sanitaire quotidien est organisé par les services de l'Etat avec des possibilités de contrôles par les forces de l'ordre. Chaque non-respect de la quatorzaine sera sanctionné pénalement.
Edouard Fritch, président de la Polynésie