Derek Ho, légende du surf hawaïen, est décédé

surf
Derek Ho
©WSL
Il aurait été victime d'une crise cardiaque. Derek Ho s'est éteint vendredi 17 juillet à l'âge de 55 ans. Une pluie d'hommages a été rendue par de nombreux surfeurs, dont Michel Bourez et Jérémy Flores, à cette légende du surf hawaïen. 
Celui qu'on surnommait "Uncle D" se trouvait dans le coma après avoir été hospitalisé dans un état critique dans un hôpital de l'île d'Oahu, à Hawaii. Il y est finalement décédé à l'âge de 55 ans. Derek Ho fait partie des légendes du surf hawaiien. 

En 1993, il est devenu le premier Hawaiien à décrocher le titre mondial ASP, lors de la dernière épreuve de la saison, le Pipe Masters, chez lui sur le North Shore d'Oahu. Il compte également à son palmarès deux Pipe Masters, qu'il a gagnés en 1986 et 1993, et pas moins de quatre Triple Crown, le prestigieux triptyque du North Shore d'Oahu (1984, 1986, 1988 et 1990). Derek Ho est le frère de Michael, tout premier vainqueur de la Triple Crown en 1983 et Pipe Master en 1982. Ils était l'oncle des actuels surfeurs pro, Coco et Mason Ho. 
 

Des hommages


Les surfeurs du monde entier ont rendu hommage à Derek Ho. Parmi eux, Michel Bourez sur son compte instagram : "Hawaï a perdu un vrai maoli avec un fort esprit aloha".
 

Sur Twitter, Jérémy Florès, double Pipe Master comme Derek Ho, fait part de son immense tristesse : "Une légende ne meurt jamais. RIP Uncle D. Véritable soldat des bonnes ondes. Soldat de l'océan."
 
En 2019, un autre champion du monde hawaiien, Sunny Garcia, s'était trouvé dans un état critique à la suite d'une présumée tentative de suicide. Même s'il s'en est sorti, il conserve encore aujourd'hui de lourdes séquelles.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live