Des courses de deux-roues « plusieurs fois par semaines » à Faa'a

sécurité faaa
nuisances sonores
nuisances sonores ©nuisances sonores
Les courses d'engins continuent. À Faa'a, certains habitants vivant en bord de route ne supportent plus le bruit que ces courses engendrent. La lutte contre les nuisances sonores fait pourtant partie des priorités des autorités.

Une famille de résidents de Faa'a est témoin de courses de moto et de scooter sauvages fréquentes. Les engins bruyants se relayent sur la route de ceinture au niveau de Aua'e pendant une bonne partie de la nuit, plusieurs fois par semaine.

nuisances sonores a faaa ©anonyme


Les images ci-dessous ont été tournées dans la nuit de samedi à dimanche aux alentours de 2h00 du matin sur la ligne droite. On y voit plus d'une trentaine de scooters se faisant poursuivre par la police. 

C'est surtout le weekend. Ces engins font un bruit effrayant et nous empêchent de dormir. Un seul de ces deux-roues fait plus de bruit d'un avion long courrier.

Une résidente anonyme

Une priorité pour les autorités locales

Malgré la présence des forces de l'ordre, ces pratiques perdurent et restent fréquentes déplore une résidente de la commune vivant en bord de route : « C'est surtout le weekend. Ces engins font un bruit effrayant et nous empêchent de dormir. Un seul de ces deux-roues fait plus de bruit d'un avion long courrier. »

Lutter contre les nuisances sonores pour garantir la tranquillité publique fait partie de l'un des quatre principaux axes qui composent le programme d'action 2021-2024 du Pays et de l'État validé par le conseil de prévention de la délinquance. Il en a été question notamment lors de la cinquième séance plénière du conseil le 22 février dernier.