polynésie
info locale

La désignation d'un médecin traitant désormais obligatoire en Polynésie

santé
Le choix du médecin traitant est désormais obligatoire
©Patita Savea
Le 1er janvier, une réforme importante en matière de soins est entrée en vigueur. Vous deviez à cette date avoir choisi votre médecin traitant sous peine d'être moins bien remboursé. Une mesure accueillie avec beaucoup de réserves par le syndicat des médecins libéraux.
La loi est en application depuis avril 2019. Mais la période de grâce est désormais terminée. Au 1er janvier 2020, vous deviez désormais avoir choisi – et désigné – votre médecin référent ; celui, dit la loi, qui sera le garant de la mise en œuvre, du suivi et de la coordination de votre parcours de soins.

La réforme vise à mettre un terme au nomadisme médical. Mais le syndicat des médecins libéraux de Polynésie française, le SMLP, estime qu’elle va juste créer beaucoup de paperasserie, sans beaucoup de gains,  puisqu’il reste possible de changer de médecin assez facilement.

A chaque patient, il faut envoyer par mail l’adhésion du patient et imprimer un papier, le lui faire signer, mettre ça dans son dossier, ça fait quand même beaucoup de ramettes de papier à imprimer pour chaque patientèle. Par ailleurs, le patient peut très bien changer de médecin traitant, pas dans les 24H mais dans les 48H. Donc, on rend ce qui existait déjà auparavant possible, avec des papiers en plus.  

Dr Didier BONDOUX, président du SMLPF


Taote Bondoux estime par ailleurs que beaucoup d’aspects de la réforme restent flous, comme le parcours de soin, qui vous oblige à consulter votre généraliste avant de vous rendre chez un spécialiste.

Si vous n’effectuez pas la démarche de choix de votre médecin traitant, vous serez moins bien remboursé. La somme restant à votre charge sera majorée de 20 %.

En métropole, une loi similaire est entrée en vigueur en 2004. Chaque assuré doit déjà désigner son médecin traitant dans le cadre du parcours de soins coordonnés.
 

Dr Didier Bondoux

La désignation d'un médecin traitant désormais obligatoire en Polynésie

 
Comment déclarer son médecin traitant à la C.P.S ?
La déclaration se fait avec l’accord du médecin choisi à l’occasion d’une consultation.Cette déclaration consiste à :
 
  1. Remplir un formulaire de « déclaration de choix du médecin traitant » conjointement et dument signé par les deux parties.
  2. Transmettre le formulaire à la C.P.S selon deux voies :
  • Voie directe via le médecin « traitant » : Par enregistrement en ligne le jour de la consultation sur un télé service dédié. Le médecin conserve une copie du document à la disposition de l’organisme de contrôle.
  • Voie indirecte via l’assuré : Par voie postale ou dépôt direct, dans les 8 jours qui suivent l’élaboration du document, dans les antennes ou siège de la CPS. A défaut de transmission dans le délai requis le choix du médecin traitant s’appréciera à la date de l’envoi ou de la réception du formulaire
Pour les mineurs de moins de 16 ans : La déclaration doit être signée par au moins l’un des deux parents ou le titulaire de l’autorité parentale.

Peut- on changer de médecin traitant ?

Votre déclaration de médecin traitant reste valide tant que vous et votre médecin êtes en accord pour continuer cette relation de confiance. Cependant vous êtes libre de changer de médecin « traitant » quand vous le souhaitez et sans justificatif.

Dans ce cas une nouvelle déclaration doit s’établir comme la précédente avec l’accord du nouveau médecin, annulant automatiquement la désignation antérieure au-delà de 24 heures. Le dossier médical doit être transmis par l’ancien médecin « traitant » au nouveau médecin choisi sauf contre ordre de votre part.
Publicité