polynésie
info locale

DJ Fred encourt 20 ans de prison pour corruption de mineurs

justice
DJ Fred Tahiti
©Facebook @DJ Fred Tahiti
Mardi 5 novembre 2019, s'ouvre le procès de Wilfrid Atapo, alias DJ Fred, devant le tribunal correctionnel de Papeete pour corruption de mineurs et détention d'images à caractère pornographique de mineurs. 

"Je reconnais l’ensemble des faits" a déclaré DJ Fred .


Grand consommateur de vidéos pédopornographiques, l’employé de boite de nuit, DJ, féru d’informatique, a piraté et usurpé plusieurs centaines de comptes facebook, après avoir corrompu leurs propriétaires. Des mineurs dont nombre d’entre eux avaient moins de 15 ans allant jusqu’à des fillettes de 9 ans.

Par une succession de mensonges, de manipulations, et de menace, 77 jeunes filles et garçons se sont pris en photo nus et se sont mis en scène dans des vidéos les montrant entrain de se masturber. Les victimes, une fois prise au piège ne pouvaient plus sortir de l’engrenage.

Des conséquences dramatiques pour ces mineurs qui développent à présent des problèmes de confiance, avec eux-mêmes, et avec les autres. Beaucoup n’ont plus d’amis et certains sont allés jusqu’à se mutiler. 

Mis en examen en 2017 et placé en détention sous mandat de dépôt, DJ Fred avait récidivé en 2018 et a donc été replacé en détention en 2019. Condamné à deux ans avec sursis et 500.000F d’amende en 2015, il risque cette fois 20 ans de prison.

Les plaidoiries des avocats et la décision de justice se tiendront mercredi 6 novembre 2019.
 
DJ Fred encourt 20 ans de prison pour corruption de mineurs

 
Publicité