Procès de destitution : Donald Trump acquitté

politique
Donald Trump acquitté
©AFP/ FRANCEINFO

L'heure a sonné.  Le 45 ème président des Etats-Unis a été acquitté de l'accusation "d'incitation à l'insurrection".  Une décision qui aurait pu conduire à l’inégibilité de l’ex-président. Samedi 13 février, les démocrates n'ont pas rassemblé assez de voix. 

L’accusation fait écho au 6 janvier dernier. Cette journée noire dans l'histoire des Etats-Unis où les partisans républicains ont pris d'assaut le Capitole dans lequel des échanges de tirs ont eu lieu. Cette invasion a fait un mort et 140 bléssés. Deux personnes se sont suicidées dans les jours qui ont suivis. Le 9 février dernier s'est ouvert donc le second procès, le verdict a été divulgé ce samedi. 

Donald trump
Assault du Capitole le 6 janvier 2020. ©AFP

 

Alors que tout semblait aller en son sens, les sénateurs démocrates en grande majorité (55) ont demandé l’audition de témoins. Une demande qui s’est finalement soldée par une écoute de conversation téléphonique entre Kevin Mc Carthy et Donald Trump, dévoilée par l’élu républicain Jaime Herrera Beutler.

Dans cette conversation, il implore le président de rappeler ses supporters. Ce à quoi Donald Trump a répondu : "Eh bien Kevin, il semble que ces personnes soient plus énervées par l’élection que toi ". Des images d’une extrême violence ont également été diffusées pendant le procès.

 

 

La "Chasse au sorcière" est finie

 

Après le passage des écoutes, le Sénat a finalement renoncé à entendre d’autres témoins. La Défense a également jugé "absurde" de lier les violences au discours du 6 janvier, soulignant que Donald Trump avait appelé ses partisans à marcher "de manière pacifique et patriote" sur le Capitole. Les démocrates, eux, soutiennent que l'ex-président à jouer un rôle "de commandant en chef". Les avocats de ce dernier se sont dit outrés d’entendre de telles accusations accusant les juges "d’injustes" et "horribles".

Pour que Donald Trump soit réellement rendu coupable, il aurait fallu que 17 sénateurs républicains et 50 élus démocrates votent pour l’accusé. Cette peine aurait été accompagnée de l’inégibilté, un cas unique aux Etats-Unis. 

Ce scénario n'est pas resté longtemps plausible. Le chef de file des sénateurs Républicains Mitch McConnell a soutenu l'acquittement. Un enchaînement de rebondissements qui ne présageait rien de bon pour les élus démocrates. Au final 57 sénateurs ont voté pour destituer Donald Trump, mais il fallait totaliser 67 voix sur les 100 du Sénat américain pour que l'ancien locataire de la Maison Blanche soit déchu.

 

 

L'ancien président républicain a immédiatement réagi en saluant la fin d'une "chasse aux sorcières". Se tournant vers l'avenir et marquant sa volonté de continuer à jouer un rôle politique, il a promis de continuer à défendre "la grandeur de l'Amérique".