Emmanuel Macron : "Nous sommes en guerre sanitaire" contre le coronavirus

coronavirus
Emmanuel Macron
©AFP
Le président de la République a déclaré que la France franchissait un seuil supplémentaire dans la lutte contre le coronavirus : outre le report des municipales, Emmanuel Macron annonce des mesures très strictes "en métropole comme en Outre-mer" dès mardi midi.
"Nous sommes en guerre sanitaire", a déclaré lundi à plusieurs reprises Emmanuel Macron dans une allocution télévisée consacrée à la lutte contre la pandémie de coronavirus. "Seuls doivent demeurer les trajets nécessaires", a exhorté Emmanuel Macron, qui a annoncé que les déplacements "non essentiels" seront interdits dès mardi midi.
 

"Nous sommes en guerre, en guerre sanitaire certes. Nous ne luttons ni contre une armée, ni contre une autre nation. Mais l'ennemi est là, invisible, insaisissable, qui progresse. Et cela requiert notre mobilisation générale",

Emmanuel Macron


Le président français a appelé à "éviter l'esprit de panique" et à ne pas croire "les fausses rumeurs, les demi-experts ou les faux sachants". "Nous devons tous avoir l'esprit de responsabilité" a-t-il déclaré.

Emmanuel Macron a annoncé des "déplacements fortement réduits pour 15 jours au moins" à partir de mardi midi pour "limiter au maximum les contacts" et lutter contre l'expansion du coronavirus en France.

Regroupements entre amis interdits

Il ne sera ainsi plus possible de "retrouver ses amis ou aller au parc", et "seuls doivent demeurer  les transports absolument nécessaires", "pour se soigner", faire ses courses ou encore "aller au travail quand le travail à distance n'est pas possible", a détaillé le chef de l'Etat. 

Aucun regroupement ne sera autorisé hors du foyer familial "en France comme en Outre-mer".

Toute infraction à ces règles sera sanctionnée", a-t-il ajouté en soulignant que "nul ne peut savoir combien de temps ça va durer".

Le gouvernement précisera les détails de ces mesures dès ce soir, a ajouté Emmanuel Macron, sans utiliser le terme de confinement de la population, contrairement à l'Italie ou à l'Espagne.

Appel à la solidarité des Français "entre voisins"

Il a aussi appelé les Français contraints de rester chez eux à être solidaires entre voisins, à appeler leurs proches et à "inventer de nouvelles solidarités" et de retrouver "le sens de l'essentiel", par exemple pour lire des livres.

Emmanuel Macron a également confirmé le report du second tour des élections municipales, sans donner de date.

Le dernier bilan de ce lundi fait état de 148 morts et 6 633 personnes testées positives. Dimanche soir, plus de 400 personnes étaient hospitalisées dans un état grave.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live