Ils importent 1,5 kg d'ice en l'espace de deux ans [MàJ]

justice
Entre 6 et 7 ans requis pour avoir importé plus d'1,5 kg d'ice

C'est un réseau de 6 personnes. Les têtes pensantes de ce trafic d'ice écopent de 5 ans de prison ferme.

Ils avaient introduit plus d’1,5 kg de méthamphétamine en provenance des Etats-Unis. Un trafic concentré sur la commune de Faa’a et qui a duré deux ans : entre janvier 2018 et décembre 2020. Après 10 heures d’audience devant le tribunal de Papeete, les 6 prévenus jugés en comparution immédiate différée sont tour à tour revenus sur les faits qui leur sont reprochés. 

Il est question au total de plus de 130 millions de francs d'ice transportés entre les Etats-Unis et Tahiti en quatre voyages. D'abord avec un préservatif, puis deux, ensuite avec une enceinte JBL et enfin dans une caisse à double fond. Tout a commencé suite à une déception amoureuse, l'importateur, Vincent Yen Tchin Soi surnommé « chao pao » noie son chagrin dans l'ice : "C'était pour ma consommation personnelle et pour l'appât du gain, pour financer les jeux d'argent, le kikiri, les combats de coqs...ma deuxième drogue, dit-il, précisant qu'il pouvait jouait "jouer plusieurs millions de francs sur un combat". Il s'associe à Temarii Tinorua surnommé "Costaud" puis effectue son premier voyage et entre en contact avec un dealer libanais qui devient son fournisseur.

Il aura effectué en tout 4 voyages prétextant des vacances en famille. Son associé et distributeur exclusif, "Costaud", est quant à lui agent de facturation à la mairie de Faa'a. C'est aussi une figure du football. Entre janvier 2018 et décembre 2020, il s'est chargé d'organiser la chaîne de distribution, quartier Sétil à Faa'a. Pour l'aider, ses deux cousins, eux-mêmes sous la direction d'une tête de réseau : un jeune père de famille sans casier judiciaire.

La dure loi de l'offre et de la demande

Pendant le confinement, il revendait le gramme jusqu'à 250 000 francs. "Quand vous vendez un gramme à 250 000 FCP, les gens vous disent quoi ?" demande le président. "Ben...'J'en veux encore !' " répond sans sourciller Iosefa Teriitapunui, poursuivi pour revente. "Vous vous sucrez quand même pas mal, ça vous fait rien ? insiste le président. -Non"
Le trafic a pris fin le 12 décembre 2020. L'importateur, fils d'un boulanger bien connu de Faa'a, aurait blanchi une partie de l’argent en rachetant des tickets gagnants de la Pacifique des Jeux qu’il encaissait ensuite à son nom : « Les papis-mamies qui gagnent 20 000, 30 000 francs ne veulent pas de virement, ils préfèrent les espèces. C’était pour rendre service. » a-t-il justifié. Il se fournissait aussi en dollars auprès des chauffeurs de taxi et perliculteurs du marché de Papeete. 

Enfin, il y a l'ex-concubine de Temarii Tinorua, assistante de direction à la mairie de Faa'a. La justice lui reproche d'avoir sciemment tiré profit de l'argent de la drogue pour refaire son mur de soutainement et sa piscine. Et le président de lui rappeler que son statut d'agent public aurait dû la pousser à dénoncer les trafics. "Il m'a menacée si j'en parlais," assure-t-elle.

En fin de journée, les deux têtes de réseau ont été condamnées à 5 ans de prison ferme avec maintien en  détention et la saisie de la maison pour Vincent Yen Tchin Soi. Tous les véhicules, voitures, grosses cylindrées et jet ski, sont également confisqués.

Les revendeurs du quartier Setil, écopent de peines allant de 2 ans dont 1 avec sursis à 4 ans ferme, selon leur degré d'implication.

Quant à l'ex-concubine de Temarii Tinorua, elle est condamnée à 1 an de prison avec sursis.

Le procureur avait requis à leur encontre entre 2 ans avec sursis et 7 ans de prison ferme. Il a rappelé qu'en 2020, une centaine de personnes avaient été condamnées pour trafic d'ice et une centaine d'autres mises en examen.