polynésie
info locale

Etats-Unis : au moins deux morts et plusieurs blessés après une fusillade

violence
fusillade los angeles
©Capture écran
Une fusillade a eu lieu, jeudi 14 novembre, dans un lycée près de Los Angeles, en Californie. Plusieurs personnes ont été atteintes par balle après l'irruption d'un individu armé dans une école secondaire située dans la ville de Santa Clarita. Le tireur a été interpellé. 
Une fusillade a éclaté dans un établissement scolaire de la banlieue nord de Los Angeles (Californie), jeudi 14 novembre. Au moins deux personnes sont mortes, selon un premier bilan encore provisoire donné par l'hôpital, et plusieurs autres sont blessées. Un tireur a fait irruption dans le lycée Saugus, situé précisément dans la ville de Santa Clarita, a indiqué sur son compte Twitter la municipalité californienne.
 
L'auteur présumé de la fusillade a été interpellé et transporté à l'hôpital, a annoncé le shérif de Los Angeles sur Twitter, sans donner davantage de détails sur les circonstances de l'arrestation ou les raisons de son hospitalisation.
 
L’école était le théâtre d'un important déploiement policier, selon des images diffusées par les télévisions locales. Des victimes ont été escortées sur des civières. Les élèves ont été évacués en file indienne, parfois les mains en l'air. Plusieurs établissements aux alentours ont été placés par mesure de sécurité en état de confinement.
Fusillades aux Etats-Unis en 2019
D'après les recensements de l'ONG Gun Violence Archive, les Etats-Unis ont été le théâtre de 251 fusillades de masse depuis le début de l'année 2019. L'ONG qualifie de fusillade de masse tout incident armé au cours duquel quatre personnes au moins sont touchées par balles.

A chaque bain de sang, les Américains se divisent sur les explications du nombre record de fusillades dans leur pays, certains avançant des raisons alternatives à la présence écrasante des armes à feu. Le droit au port d'armes est inscrit dans la Constitution américaine et un tiers des adultes déclarent posséder au moins une arme à feu. Toute sorte d'armes s'achètent facilement, du fusil d'assaut au pistolet rose pour petite fille. Au niveau fédéral, il n'y a aucune règle pour les ventes entre particuliers, qui représentent environ un tiers des transactions. En magasin, le vendeur doit vérifier le casier criminel de l'acheteur avant de lui remettre son arme. Certaines condamnations, notamment pour violences, bloquent la transaction.

De nombreuses voix émergent pour demander des contrôles renforcés et l'interdiction des armes les plus meurtrières, mais le puissant lobby des armes, National Riffle Association (NRA), s'y est toujours opposé. Compte-tenu de son influence sur la classe politique, très peu de mesures concrètes ont été adoptées, à l'exception d'une interdiction en 2018 des "bump stocks", un dispositif permettant de tirer en rafale et utilisé par l'auteur de la tuerie de Las Vegas (58 morts) en 2017.

La Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, a adopté en début d'année une loi rendant les contrôles des antécédents obligatoires dans toutes les transactions. Mais le Sénat aux mains des républicains refuse pour l'instant de s'en saisir.
Publicité