Expérience : le ori tahiti dès la maternelle

éducation
danse culture ori tahiti enfants élèves
©Polynésie la 1ère
Une expérience est menée actuellement à l'école Tuterai Tane de Pirae : celle de l'immersion des touts petits par les arts traditionnels. Elle sera étendue à toutes les écoles de Pirae.
Le grand problème des Polynésiens c'est l'apprentissage de leur langue. Entre ceux qui ont honte et ceux qui n'ont pas été aidés par un enseignement mal adapté, nombreux sont ceux qui ne parlent pas ou peu le reo Maohi. Une expérience est menée actuellement à l'école Tuterai Tane de Pirae : celle de l'immersion  des touts petits par les arts traditionnels .

Ici, l'accueil est fait par Tiare Trompette de son nom de scène, Sandrine Dezerville à la ville. Quelque soit son patronyme, elle est une spécialiste des arts traditionnels. Avec le soutien de la mairie comme de l'éducation, elle fait entrer le reo maohi à la maternelle par le biais de la culture. Une expérience qui se révèle très positive, dit-elle. "Les résultats sont probants, c'est-à-dire que les enfants parlent mieux, les enfants acquièrent du vocabulaire adapté, et surtout s'intéressent à notre culture et ont envie de la partager", confie Sandrine Dezerville, conseillère pédagogique.

Ceci s'appelle un projet d'action éducative innovant, il a débuté à la rentrée d'août et s'adresse aux tout petits. Une manière ludique et amusante de s'imerger dans la langue. "Les enfants ont du potentiel, ils sont capables d'apprendre le tahitien au travers des chants et de la musique. Grâce aussi à l'accompagnement", confie Line Oldham Directrice de l'école Tuterai Tane.

Tumata Vairaaroa est intervenante dans le projet pédagogique. "Ils ont trois ans et ils sont capables de retenir toutes ces notions de reo tahiti, ils sont capables de reproduire eux-mêmes et de prendre initiative de faire des solos". 95 enfants des sections petit et moyen ont suivi ce cursus, récompensé par la remise d'un diplôme. L'expérience sera étendue à toutes les écoles de Pirae.