Exposition artisanale de Rurutu : confection du "pa'i taro"

artisanat rurutu
L'exposition artisanale de Rurutu sous le signe de l'amour
Ouverture du salon de l'artisanat de Rurutu ©Polynésie 1 ère

Le « pa’i taro » a particulièrement retenu l’attention cette année à l’exposition artisanale de Rurutu. Un chapeau d’homme à l’aspect  singulier qu'Arii Vahine, 83 ans, confectionne chez elle. 

Le vendredi 19 février marque la fin de l’exposition artisanale annuelle de Rurutu. Cet événement met principalement à l’honneur les confections des mamas de cette île des Australes. Parmi les œuvres en vente, un chapeau d’homme traditionnel appelé « pa’i taro » . Ce chapeau se caractérise par un impressionnant haut de forme recouvert en bois de rose. 

« Et si la forme est si haute, c’est pour que les hommes puissent pincer le tour de tête pour l’ajuster à leur convenance »

Arii Vahine

 

Deux femmes seulement confectionnent encore ce modèle à Rututu. L’une d’elle, Arii Vahine, consacre une journée entière par chapeau. A 83 ans, elle propose ses créations à la vente lors de l’exposition artisanale ou bien dans le magasin de sa fille. 

Le "pa’i taro" se porte d’une façon particulière : « Les jeunes garçons ne peuvent pas porter de chapeaux, ce sont les adultes. On le porte pour aller au culte et lorsqu’il s’use, on le porte pour travailler dans les champs », commente Arii Taputu son mari. « Et si la forme est si haute, c’est pour que les hommes puissent pincer le tour de tête pour l’ajuster à leur convenance » précise-t-elle. 

Ses créations en brins de pandanus ne s’arrêtent pas aux chapeaux. Nappes et sets de tables sont également en vente dans le commerce de sa fille à des prix défiants toute concurrence.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live