Face aux cyclones et catastrophes naturelles, la nécessité des abris de survie

cyclones tuamotu-gambier
Face aux cyclones, la nécessité des abris anti-cycloniques
©Polynésie la 1ère
17 abris anti-cycloniques sont prévus pour la période 2021-2025 aux Tuamotu. Une nécessité où la faible altitude des atolls constitue leur point faible en cas de tsunamis ou de catastrophes naturelles. Pendant son séjour, le Président Macron visitera le site du futur abri de survie de Manihi.

Face à la menace cyclonique qui plane chaque année sur la Polynésie française, le Pays et l’Etat ont construit plusieurs abris cycloniques. Ils sont disséminés un peu partout dans les Tuamotu. Des infrastructures primordiales en Polynésie.

Les atolls de cet archipel ont plusieurs fois été touchés. Ce fut le cas notamment à Takaroa et Takapoto en 1983. Plusieurs habitations avaient été détruites. Des blessés et des décès avaient également été constatés. Une population en panique, livrée à elle-même par manque de structures. C'est la raison pour laquelle les abris anti-cycloniques ont été bâtis aux Tuamotu.

Face aux cyclones, la nécessité des abris anti-cycloniques
©Polynésie la 1ère

 

Ecoutez le reportage de Gilles Tautu :

Abri anti-cyclonique

 

Pendant sa visite de 4 jours en Polynésie, le Président Emmanuel Macron se rendra justement dans les Tuamotu, à Manihi. Ce sera l'occasion pour le chef de l'Etat de visiter le site du futur abri de survie et la centrale hybride. Le président de la République prononcera ainsi un discours à propos des menaces liées aux changements climatiques et à la montée des eaux. Un projet qui fait écho auprès de John Tefa Drollet, maire de Manihi :

John Tefa Drollet

 

Face aux cyclones, la nécessité des abris anti-cycloniques
©Polynésie la 1ère