Fête de la musique : Jean-Christophe Bouissou, ministre et compositeur

portraits
Jean-Christophe bouissou angélo neuffer
Jean-Christophe Bouissou, au piano, et Angélo Neuffer au chant. ©Patita SAVEA/Polynésie la 1ère

Deux personnalités : l'un a fait carrière en politique, et l'autre, dans la musique. Deux destins opposés, mais une passion les réunit : la musique. A l'occasion de la fête de la musique, Jean-Christophe Bouissou et Angélo Neuffer nous font partager un bout de leur jardin.

Leurs portées touchent le coeur des gens. Des écritures noir sur blanc, pour conter des morceaux de vie. La musique, plus que tout art, parle des sentiments, en fuite ou en fusion. Une rencontre il y a 37 ans, entre un auteur, Jean-Christophe Bouissou, et un chanteur, Angélo Neuffer. "C'est un coup de foudre, raconte Angélo en souriant. Je le voyais avec sa guitare, il jouait des morceaux de hard rock, c'était ça sa musique avant...et j'ai chanté son style de musique à l'époque."

Tous deux travaillent en ce moment sur de nouveaux morceaux, qui seront peut-être enregistrés d’ici quelques mois. Composer, c'est une lumière, un voyage intérieur. C'est laisser la carapace de l'homme public pour donner aux élans du jeune homme, la patine de la maturité. La maîtrise des écritures au service d'un imaginaire qui va, résonnant, au coeur des autres. Jean-Christophe a déjà composé pour Gabilou, par exemple la chanson "Je t'aime". "Il est venu, il a entendu cette chanson et il a dit 'Jean-Christophe, je veux cette chanson-là.' Cette chanson me parle également et je crois que c'est certainement les paroles qui ont beaucoup parlé à Gabilou. Dans notre société, ce qui compte le plus, c'est l'amour. Tout le reste n'est que fioritures."

L'amitié et la complicité avec Angélo se préparent à retrouver les studios. Des compositions sont en cours, dans des tonalités tendres, mais pas seulement...parce que Jean-Christophe Bouissou a aussi une vocation rock, qu'il entend sublimer avec son ami chanteur. Le temps, le sujet d'une oeuvre symphonique pour 80 instruments, déjà achevée. En fait le cheminement d'une vie humaine, ses métamorphoses...parce que la vérité d'un homme, c'est tout simple la musique.