Hausse d'activité circonstancielle pour les fleuristes

commerce
fleuriste
©Pol.1
Dans ce contexte sanitaire si difficile, l’activité des fleuristes a été multipliée par dix. Ils commencent à manquer de fleurs.

Le 25 août, le variant delta a fait 17 morts et 25, la veille. À la morgue de l'hôpital de 20 à 25 défunts sont recueillis chaque jour. Comme c’est le cas pour les pompes funèbres, l’activité des fleuristes "explose" témoigne ce fleuriste :

Ça a complètement explosé. Habituellement, on [fait] deux à trois gerbes par jour. En ce moment, c'est 20 à 30 gerbes par jour. C'est énorme.

 

"On commence à manquer de fleurs"


Si les fleuristes ne sont pas sur la liste des commerces autorisés à rester ouverts pendant le confinement, il est possible de commander des gerbes mortuaires et de se faire livrer. Cette autre fleuriste confie :

En ce moment, on ne livre que des fleurs pour du deuil. On commence à manquer de fleurs.


La vente de gerbes mortuaires a été multipliée par dix pour certains professionnels, d’autant plus que la vente de fleurs dans les marchés est interdite depuis le début du confinement.

Interview