Hawaï : Évolution imminente des conditions d’entrée 

coronavirus
Les Samoans ne font plus le poids face à Hawaiian Airlines
©Hawaiian airlines.com
Dans une semaine, un nouveau dispositif sera instauré pour entrer dans les îles hawaïennes. Il fait la part belle aux tests préalables d’amplification des acides nucléiques (NATT).
Les chiffres sont un peu meilleurs en ce début de mois d'octobre, avec une centaine de nouveaux cas toutes les 24 heures. Le nombre était trois fois supérieur il y a seulement un mois. Hawaii totalise 13 300 cas depuis mars et 163 morts pour une population totale de 1 million 410 000 habitants. Les chiffres ont commencé à nettement se dégrader en juillet dernier.

Le comté de Honolulu regroupe toujours les 4/5 des cas et des décès. Mais au-delà de ces statistiques, c’est l’image de la destination qui est touchée. Paradis touristique déserté, dans des Etats-Unis toujours vigoureusement frappés par le virus.

 
Le 15 octobre « enjoy your trip », si....

 
Jusqu’au milieu de la semaine prochaine, tout arrivant qu’il soit résident ou visiteurs doit toujours se soumettre à un isolement de 14 jours dans des lieux spécifiques. A compter de jeudi 15 octobre, un test NATT négatif, réalisé dans les trois jours qui précèdent le vol par un laboratoire labellisé par les autorités, sera suffisant pour ne plus avoir à se soumettre à cet isolement de deux semaines.

Ce sera « Enjoy your trip », comme le souligne joyeusement le schéma officiel présent sur internet. En revanche, si une absence de test préalable ne vous interdira nullement de prendre l’avion, elle vous conduira automatiquement vers les lieux dédiés à la période d’isolement de 14 jours.
 
Ces nouvelles pratiques rassureront elles la population et permettront-elles de relancer l’activité touristique ? Le taux de chômage qui était de 2,4 en mars 2020, est passé à 12,5 six mois plus tard !
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live