Hawaiki Nui Va'a : au coeur de l'entraînement avec Shell

va'a tahiti
shell va'a
©Matarai/Polynésie la 1ère
A J-6 avant la course de la Hawaiki Nui Va’a, Shell peaufine les derniers réglages avant de s'envoler direction Huahine pour la première étape de 46.5 kilomètres . Toute la semaine les rouges et jaunes se sont appliqués à tous les niveaux. 
15h au QG de Shell. Le va’a est aiguisé tel un glaive par un assistant du club. Son rôle est aussi important que celui des rameurs, il doit relever tous les détails sur le va'a avant que l'embarcation ne soit mise à l'eau.

C'est la première fois que les rameurs testent la pirogue de course sur l'eau. De son côté, le capitaine David Tepava ne quitte pas des yeux le va'a et le balancier en particulier. Un mauvais réglage peut faire basculer la course.

Le choix des rames est aussi primordial... Avant la course, tout est millimétré. L’homme et le va’a ne doivent faire qu’un sur l’eau.
 
Shell va'a
©Polynésie la 1ère

Sur le plan d'eau, le coup est long, très long mais appliqué et hyper puissant. Le secret du hoe paari : "apprécier ce qu'on fait, ramer avec les éléments, la glisse de la pirogue et le feeling avec la mer", confie David Tepava.
 

Shell n'a pas encore validé l'engagement d'une deuxième embarcation pour la course... En attendant, cette première sortie avec le va'a de course s'est bien passée. Réglages et symbiose entre rameurs, la base... "Ce qui est important, c'est d'être prêt !"
 
 
Hawaiki nui vaa : au cœur de l’entraînement avec Shell
Les Outre-mer en continu
Accéder au live