polynésie
info locale

Hommage à Jean Marie Tjibaou, 30 ans après son assassinat

hommage province sud
Jean Marie Tjibaou
Le 4 mai 1989, Jean Marie Djibaou et Yeiwene Yeiwene étaient tués par un militant kanak radicalisé. Plusieurs cérémonies leur rendent hommage ce week end en Nouvelle Calédonie.
 
Voila 30 ans jour pour jour, Jean Marie Tjibaou et Yeiwene Yeiwene étaient assassinés à Ouvea par Djubelly Wea, un militant kanak hostile aux accords passés entre Indépendantistes et loyalistes avec l'Etat Français pour mettre un terme au climat de guerre civile qui régnait à la fin des années 80 en Nouvelle Calédonie. Ce 4 mai 1989, le monde indépendantiste est réuni à la chefferie de Hwadrilla afin de participer à la levée de deuil, un an après la mort des 19 militants d’Iaai tués lors de l’assaut de la grotte de Gossanah. 

Parmi les personnes présentes figurent Jean-Marie Tjibaou, le leader du FLNKS, et son second, Yeiwene Yeiwene. Il est environ 17h30, quand Djubelly Wea sort une arme et tire sur les deux hommes.  Ils sont tués sur le coup. Leur assassin est à son tour abattu par Daniel Fiesdepas, le garde du corps de Jean-Marie Tjibaou. Des commémorations en mémoire de cette funeste journée sont prévue sur différents sites  tout au long du week end.
 
Publicité