Jeûner et prier en mémoire des victimes du covid-19

coronavirus
Jeûner et prier en mémoire des malades et des personnes décédées
©Polynésie la 1ère
L’appel au jeûne collectif lancé par le président du Pays a pris fin à midi. Une initiative lancée dans le cadre de la journée internationale de la charité. Les confessions religieuses ont incité les familles à respecter ce moment de recueillement pour les malades et les personnes décédées.

Très tôt ce matin dans la famille Terooatea, le petit déjeuner a été avancé car aujourd’hui Valérie et ses proches ont décidé de jeûner à partir de 6h.

Une pratique qui ne leur est pas inconnue. "Chez nous les protestants, nous avons 2 jours de jeûne. Celui du vendredi saint, et un en septembre. Avec l’appel de président [Fritch], c’est la période de jeûne aussi chez le protestants", explique Valérie Teamo.

La famille Terooatea fait partie de la paroisse protestante de Bethel à Papeete. Actuellement le culte du dimanche est suspendu, mais les prières continuent dans chaque foyer.

"Notre jeûne de ce matin est dédié plutôt aux malades atteints du covid et aux personnes décédées.… Et ce n’est pas que ici chez nous", déclare Paula Terooatea.

Ecoutez-la :

Paula Terooatea

 

Malheureusement le taux d’incidence de l’épidémie est plus élevé ici qu’ailleurs. Il y a quelque semaines Valérie a contracté le virus, son fils Faatauiraa a beaucoup été affecté. Après cet épisode, il recommande à tous de "se faire vacciner et prendre soin d'eux".

Pour rappel, l’appel au jeune spirituel a été lancé directement par le président de la Polynésie. Preuve une nouvelle qu’au fenua, la frontière est mince entre politique et religion.

Jeûner et prier en mémoire des malades et des personnes décédées
©Polynésie la 1ère