publicité

Une larve mangeuse de plastique

Une chercheuse espagnole a découvert les propriétés insoupçonnées de la "larve de cire" : elle est capable de manger et de digérer complètement le plastique. Une solution d'avenir peut-être pour les déchets plastique, les plus polluants et les compliqués à traiter.

La chercheuse espagnole, Federica Bertocchini, et ses larves de cire. © CONSEIL ESPAGNOL SUPÉRIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (CSIC)
© CONSEIL ESPAGNOL SUPÉRIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (CSIC) La chercheuse espagnole, Federica Bertocchini, et ses larves de cire.
  • POLYNESIE 1ère
  • Publié le
Ces insectes sont connus depuis longtemps puisqu'ils vivent habituellement dans les ruches et se nourrissent de la cire et du miel des abeilles. Mais, la chercheuse espagnole Federica Bertocchini, biologiste à l'Institut de biomédecine et de biotechnologie de Cantabrie, a fait une incroyable découverte : la larve est capable de digérer le plastique. "Puisqu'ils mangent de la cire, ils ont pu développer une molécule pour la digérer, et cette molécule pourrait aussi fonctionner sur du polyethylène", explique Federica Bertocchini à National Geographic.

L'idée n'est donc pas d'élever des larves de cire à grande échelle pour manger les déchets plastiques, mais plutôt d'isoler la molécule qui lui permet de le digérer, soit dans sa salive, soit dans son estomac : "Si une seule enzyme est responsable de cette réaction chimique, sa reproduction à grande échelle en utilisant des méthodes biotechnologiques est faisable", explique son collègue Paolo Bombelli, qui cosigne l'étude, au journal The Telegraph.

Un seul sac plastique met plusieurs centaines d'années à disparaître complètement. Le traitement du plastique reste cher et compliqué (recyclage, incinération) et il reste le déchet le plus polluant.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play