LATAM se déclare en faillite sous le chapitre 11 (redressement judiciaire)

transports
latam
Un avion de LATAM
La compagnie aérienne chilienne, LATAM, première compagnie d'Amérique latine, s'est déclarée en faillite. C'est la première compagnie aérienne majeure a subir ainsi les conséquences de la crise post-covid. Avec un vol par semaine en Polynésie, ses dessertes aériennes ne devraient pas être impactées.
La compagnie aérienne chilienne, LATAM, première compagnie d'Amérique du Sud, s'est déclarée en faillite, sous le chapitre 11. Il s'agit de la première compagnie aérienne majeure placée en faillite, depuis le début de la crise post-covid. 

Dans le système américain, le chapitre 11 est l'équivalent d'un redressement judiciaire dans le système français : cela lui permet de négocier sa dette et de prévoir un plan de restructuration.

En Polynésie, Latam opère un vol par semaine à destination de l'Île de Pâques et Santiago du Chili. Elle effecture aussi des vols en codeshare avec Air Tahiti Nui pour Auckland.

Mais pour Emmanuel Bonifait, directeur des opérations touristiques dans une agence de voyage, le programme de vols ne changera pas : "Latam n'annonce pas qu'elle laisse ses avions au sol ni qu'elle arrête son exploitation. Ca lui permet de se protéger vis-à-vis de ses créanciers. [...] Pour l'instant, le programme de vol ne change pas du tout et la totalité des dessertes est assurée.[...] Leurs vols sont toujours disponibles, pas pour juillet, mais pour un peu plus tard, août, septembre...Donc, je pense qu'ils vont se positionner à la suite de l'annonce de l'ouverture des vols internationaux, qui n'est toujours pas faite."

Le loueur de voitures, Hertz et la compagnie aérienne colombienne, Avianca, viennent aussi de placer sous le chapitre 11.