"Le Bataillon du Pacifique", vu du côté de ses hommes

sécurité
"Le Bataillon du Pacifique", vu d côté de ses hommes
©Outremer la 1ère
Une page d’histoire. Ce que le Bataillon du Pacifique a fait pendant la Seconde Guerre mondiale, les historiens le savent, et la population commencent à le savoir. Mais qui sont ces hommes qui le composaient, d'où viennent-ils, de quelle couche de la population sont-ils issus ?

Yacine Benhalima, un jeune historien qui a des origines polynésiennes, a développé une approche sociologique du Bataillon du Pacifique. 

Il a publié ses travaux de master en histoire avec un livre sur le Bataillon aux éditions l 'Harmattan. "Dans les années 70, 80, on faisait beaucoup de l'histoire sur les batailles, peu sur les hommes, les soldats, comment ils vivaient la guerre", explique Yacine Benhalima.

Son arrière-grand-père en faisait partie. Il s'appelait William Grant. Il était aux côtés du commandant Broche quand celui-ci fut tué dans son bunker à Bir-Hakeim en 1942. Blessé, Grant survécut. 

"Le Bataillon du Pacifique", vu du côté de ses hommes
William Grant, l'arrière-grand-père de Yacine Benhalima. ©Outremer la 1ère

 

Naturellement, François, le fils du commandant Broche, a préfacé le livre écrit par Yacine. "On a trop souvent tendance à oublier que la France libre était constituée de bataillons venus d'ooutre-mer, qui ont permis à De Gaulle d'apparaître comme un allié à part entière", dit-il.

Selon Jean Montpezat, ancien haut-commissaire, "pour l'armée française, ce sont des combattants, des guerriers extraordinaires...ils se sont battus à un moment où beaucoup de Français hésitaient à se battre".

Regardez le reportage d'Eric Cintas et d'Emmanuel Gire d'Outremer la 1ère :