Le couvre-feu repoussé à 22 h aux îles du Vent et Sous-le-Vent dès ce week-end

coronavirus
Roulotte
©Polynésie.1
En raison de l’évolution toujours favorable de la situation sanitaire, les autorités ont décidé de poursuivre la mise en oeuvre du déconfinement progressif, comme le couvre-feu repoussé à 22 h aux îles du Vent et Sous-le-Vent dès ce week-end, et le retour des foires et salons à partir du 25 octobre.

"A partir du samedi 16 octobre 2021 :

- Le couvre-feu sera levé aux Tuamotu, aux Gambier et aux Marquises ;
- Le couvre-feu actuel de 21h à 4h sera maintenu aux Australes ;
- Le couvre-feu débutera une heure plus tard, soit de 22h à 4h, pour les îles du Vent et les îles Sous-le-Vent ;
- Dans les bars et restaurants, la limite par table passera de 6 à 8 personnes. Les concerts de musique « live » (sans activité dansante) et les spectacles présentant la culture traditionnelle polynésienne et classique y seront autorisés. Les autres dispositions du protocole « restauration » resteront applicables ;
- Les cinémas pourront accueillir du public avec 1 siège sur 2 entre les personnes ou groupes de personnes déjà constitués, et les salles de jeux avec 4 m² d’espace par joueur ;
- Les établissements sportifs seront ouverts au public pour tous les pratiquants de sport (fin du nécessaire encadrement des pratiques sportives). Pour les entraînements sportifs (donc hors compétitions), le public sera autorisé avec 1 siège sur 2 entre les personnes ou groupes de personnes déjà constitués. Dans les salles de sport, la pratique sportive sera possible dans le respect d’un espace de 4 m² par personne ou 8 m² par personne pour les activités sportives à forte intensité cardio ;
- Les veillées funéraires seront limitées à 20 personnes et les enterrements dans les cimetières à 30 personnes ;

Toutes les autres mesures de protection sanitaire sont reconduites.

Couvre-feu repoussé
©Polynésie la 1ère

 

Par ailleurs, à partir du lundi 25 octobre 2021, sur l’ensemble des archipels, les foires et salons seront de nouveau autorisés avec un protocole d’organisation destiné à prévenir la circulation du virus.

Depuis plusieurs semaines, l’État et le Pays travaillent par ailleurs activement aux conditions de la mise en oeuvre d’un pass sanitaire en Polynésie française. Les premières concertations avec les représentants des secteurs d’activité susceptibles d’être concernés débuteront dans les prochains jours.

L’efficacité, tout comme la fiabilité dans le temps, du programme de déconfinement dépend de l’implication de chaque citoyen du fenua. Les autorités de l'Etat et du Pays incitent les gens à se faire vacciner afin de disposer d’un schéma vaccinal complet.

À ce jour, la vaccination du plus grand nombre constitue le meilleur atout pour protéger la population et le territoire des conséquences sanitaires, économiques et sociales de la pandémie".