Le Heiva de Tautira a du plomb dans l'aile

culture tahiti
danse de la population de Tautira
©POLYNESIE 1ERE
A quelques semaines de la première soirée de concours de chants et danses, l'association des parents d'élèves de Tautira qui organise l'événement a dû changer de lieu.
Le spectacle était prévu à l'entrée du village sur le site de l'Institut de la Jeunesse et des Sports. Mais, il fallait payer la somme de 20 000 francs par jour et remettre le site aux normes. C'était trop contraignant pour Arnold Toheira, le président de l'APE de Tautira interrogé par Gilles Tautu:

Heiva de Tautira

La directrice de l'IJSPF se défend  de faire capoter tout projet en faveur de la culture ou de l'éducation. Puisque sa mission première est de promouvoir le sport à travers ses infrastructures en Polynésie sauf aux Tuamotu. Mais tout celà a un coût surtout pour l'entretien. Les structures sont gratuites mais uniquement pour les clubs sportifs affiliées à des fédérations.
Danièle Guyonnet, directrice de l'IJSPF, répond à Miri Tumatariri:

Location IJSPF